• Du Fil à la pelote


    Sommaire de la page :

    1) Les notions de base

    2) Le diamètre et le poids des brins

    3) Les qualités obtenues

    4) Le conditionnement

     

    1) Les notions de base :

    Le fil à tricoter est fabriqué par tissage de fibres courtes ou longues d'origine animale, végétale ou chimique ; elles sont peignées (cardées) afin de former un cordon droit et souple (appelé ruban), puis filées (torsadées) pour devenir un retors (brin) généralement mêlé à d'autres et donner naissance au fil définitif (voir Art."Laine de mouton).

    Le résultat final varie donc en fonction de 4 facteurs :

    > la composition et la combinaison des fibres utilisées,

    > le poids et la qualité du fil définitif (simple ou composé de plusieurs brins),

    > les particularités du procédé de filage permettant de donner au fil sa texture,

    > le procédé de teinture et le traitement subi par les fibres.

     

    2) Les fils différent par leur poids et leur diamètre.

    > L'épaisseur ou le poids de la laine est un facteur significatif pour déterminer la "jauge" ou l'échantillon, c'est-à-dire le nombre de mailles et de rangs nécessaire pour faire une certaine surface dans un point donné. Les laines épaisses ont besoin de grosses aiguilles, tandis que les laines fines peuvent être tricotées avec des aiguilles ordinaires ou fines. Les laines plus grosses demandent donc moins de mailles, et donc moins de temps, pour tricoter un vêtement de dimension donnée.

    Le poids du fil détermine aussi l'aspect de l'ouvrage : les motifs et ornements sont plus grands avec des laines plus grosses, elles donnent des effets plus voyants ; les laines fines sont plus adaptées pour les motifs raffinés.

     > Les laines sont regroupées selon leur poids et leur usage en 6 catégories : superfine, fine, légère, moyenne, grosse et supergrosse. Le terme "fil" indique le nombre de brins, qui tordus ensemble, constituent la laine (= le fil à tricoter) : les matières les plus courantes sont les 2 fils, 3 fils ou 4 fils :

     La "Superfine" : L'expression "2 fils" désigne 2 fils fins torsadés ensemble employés pour la dentelle ou les bordures, mais aussi pour les ouvrages fins et près du corps comme les gants ou les chaussettes. On  tricotent ces fils avec de aiguilles n° 2/2,5.

     La "Fine" :  Les matières (laine ou coton) 3 fils, qui sont 2 fois plus gros, servent pour les vêtements fins et la layette, et se tricotent avec des aiguilles 3/3,5.

     La "Légère" : La laine 4 fils, assez fines (pulls, cardigans et châles), sert de base de comparaison avec les autres fils. Elle se tricote avec des aiguilles de diamètre 3,5/4mm.

     Une laine "Moyenne" équivaut à 2 brins de laine 4 fils, et est utilisée pour tout type de modèle.

    En règle générale, les fils moyens se tricotent avec un numéro d'aiguilles compris entre 4 et 5.5, selon que l'on recherche un résultat plus ou moins serré. Le rapport mailles/rangs se situe autour de 20 m. sur 28 rangs.

     Les "Grosses" :

    La laine Shetland ou Aran correspond à 3 brins de laine 4 fils (châles ou grosses vestes). Fil créé au départ pour les pêcheurs, il sert à faire des vêtements et des accessoires avec des aiguilles de 5 à 6mm.

    La laine sport équivaut à 4 brins de 4 fils, ou à 2 brins de laine moyenne, c'est un fil épais et lourd qui sert pour la réalisation d'ouvrages déco, de vêtements d'hiver ou d'extérieur. C'est aussi un fil idéal pour les débutants, on utilise des aiguilles de diamètre 5,5/7mm > le tricot "monte vite".

     La "Supergrosse"La grosse laine, dite "dodue", se tricote avec des aiguilles à partir du n°7/8 et surtout avec les aiguilles géantes.


    > La grosseur d'un fil à tricoter n'est pas déterminée par le nombre de brins qui le composent, mais par le diamètre de chacun de ces brins.

     

    3) Les qualités obtenues :

    > Les fils à tricoter présentent une grande variété d'aspect :

     de part leur composition : combinaisons (ou pas) de différentes fibres (différentes origines, fibres continues ou discontinues...) ;

     de part leur couleur : unie, dégradée, ou combinaisons de couleurs (brins de couleur différente) ;

     de part la méthode de tissage utilisée, par ex : on obtient différents effets de relief selon si le fil à tricoter est fabriqué à base de brins épais avec des brins plus minces, ou à base de 2 fils tissés à des tensions différentes.

      de part le traitement subi par les fibres : plus celles-ci sont fines et longues, plus la laine est légère, chaude et élastique. 

    La torsion imprimée au fil détermine l'aspect, la solidité et l'élasticité de la laine. Un fil très peu tordu donne une laine moelleuse et légère. A l'inverse, un fil ayant subi une torsion importante donnera une laine plus solide, mais plus sèche et moins chaude.

     

    > Dans l'univers des fils à tricoter, on peut identifier de multiples qualités de fils :

    Aspect fil

     

    1 > " Gonflant " ou " Fil Mèche " : c'est la laine la plus chaude, elle est recommandée avec des aiguilles 6/6,5.

    Fil mèche



    Ce sont des fils moelleux qui ne sont qu' à peine tordus lors de la filature.

    Cet assemblage constitue une fil épais et chaud, mais assez peu résistant.




    2 > " Laine mélangée " : fil constitué de fibres d'origine différente : fibres synthétiques + fibres naturelles par exemple.

    Exemple : Le nylon (léger et résistant) avec le mohair (fibre plus fragile).

    3 > " Aran " : fil, laine ou coton, utilisé avec des aiguilles 5/5,5.

    4 > " Peignée " : ce sont les fils les plus courants, utilisés avec des aiguilles 4/4,5. Obtenus après élimination par la peigneuse des fibres trop courtes, ils sont réguliers et chauds.

    5 > " Sport " : fil à 4 brins, en laine ou en coton. Assez douces, elles conviennent à la réalisation de pulls et de vestes. Elles sont faciles à travailler, elles montent vite et ont un rendement moyen.

    6 > " Bouclette " : fil offrant une texture très inégale. En effet pour l'obtenir, on retord des brins qui présentent des épaisseurs irrégulières et des boucles.

    Fil bouclette

    C'est un fil fantaisie agrémenté de petits nœuds et de bouclettes. Il peut être composé en laine ou en laine mélangée, pour les vêtements chauds, ou en coton et lin pour les vêtements d'été. Une fois le tricot terminé, il a l'aspect d'un tissu éponge.

    7 > " Ruban " :

    Pelotes rubans

     

    Les fils de bandelette, de ruban et de chaînette sont souvent en fils continus

    (coton, viscose) tissés ou tricotés en tubes fins, aplatis ou arrondis.



    8 > " Chenille " : les fils chenille se composent de fibres courtes enfermées dans un fil de fond tressé serré.

    Fil chenille

     

    Ces fils d'aspect très agréable, semblable au velours, sont délicats à tricoter.

    Leur surface est pelucheuse et moelleuse ; ils ne sont donc pas vraiment faits

    pour tricoter des points très travaillés.

     


    9 > " Mohair " : ce terme désigne une fibre mais aussi une qualité de fil vaporeux et léger. Il ne feutre pas, mais il n'est pas très élastique. Comme il est facile à teindre, il existe dans nombreux coloris. On appelle " Kid mohair " la laine provenant uniquement de jeunes chèvres angoras : c'est la qualité de laine mohair la plus appréciée. 

    Il existe aussi : 

    > " Les laines cardées " sont les plus ordinaires. Elles proviennent de fibres de qualité courante, voire même de déchets, donc de fibres courtes, irrégulières et peu solides.

     > " Les laines câblées " sont les plus solides. Elles sont composées de plusieurs fils retors, qu'une torsion exercée en sens opposé maintient ensemble. Les fils obtenus sont très résistants à l'usure, mais légèrement plus raides que les qualités ordinaires.

    > " Feutré " : fil traité de façon à donner l'aspect du tricot feutré. Fil souple et légèrement vaporeux.

    > " Moucheté " : fil qui a été filé et mélangé avec de petites irrégularités teintes et/ou de couleur naturelle.

    > " Chiné ou multicolore " : le fil est composé de plusieurs brins qui ont chacun une couleur différente.

    Pelotes Tweeds


    > " Tweed " : fil généralement de laine, présentant un fond de couleur uni parsemé de petits boutons de différentes couleurs.


    > " Panaché " : fil teint dans différentes couleurs ou dans un dégradé d'une même couleur. La couleur de la laine change au hasard toutes les quelques mailles.

    > " Auto-zébrante " : le changement de couleur est plus lent, tous les quelques rangs.

    > " Laine baby" : fil en pure laine vierge, doux, dans les tons pastel.

     

    4) Le conditionnement :

    Pelotes


    > Les fils définitifs sont conditionnés en pelotes, galettes ou écheveaux, chacun

    portant une étiquettes.



    > Les pelotes et galettes sont vendues prêtes à être tricotées. Il suffit de trouver l'une des extrémités du fil pour commencer à monter les mailles. On prend de préférence celui qui se trouve à l'intérieur de la pelote pour avoir une bonne tension lors du tricotage.


    > Quant aux écheveaux, ou aux cônes, il faut les mettre en pelotes avant de les utiliser : 

    Echeveaux

    Après avoir décroiser l'écheveau, trouver l'extrémité du fil.

    Faire pelote

    Commencer à l'enrouler autour de 4 doigts.

    Changer le sens d'enroulement de temps à autre pour former une pelote uniforme.

    Enrouler toujours le fil autour de 4 doigts, ainsi quand on les retire, la pelote est lâche, et le fil n'est pas étiré.

     

     

    > Les étiquettes donnent une multitude d'informations :

    - le nom commercial du fil ; 

    - le nom du fabricant avec l'adresse de l'entreprise ; 

    - le numéro d'aiguilles recommandé pour tricoter cette laine ;

    - l'échantillon : nombre de mailles et de rangs permettant de tricoter un carré de 10x10cm. Voir Art."Échantillon ;

    - la composition du fil : le type de fibre(s) utilisée(s) détermine les propriétés du fil : sa capacité thermique, sa résistance, sa souplesse et son élasticité ;

    - le nom et/ou le code de la couleur ;

    - le numéro ou le lot du bain de teinture : le fil est teint en bains, ou en lots de teinture, et la couleur peut varier légèrement d'un lot à l'autre. La variation est très manifeste quand le fil est tricoté. C'est pourquoi il est préférable que toutes les pelotes portent le même numéro de lot de teinture et d'acheter, en une fois, tout le fil nécessaire pour réaliser un vêtement.

    Voici une astuce facile qui efface toute démarcation sur un ouvrage, lorsqu'il y a une différence de bains entre deux pelotes de même coloris. Pour éviter le passage brutal d'une nuance à l'autre, tricoter avant la fin d'une pelote et avant d'entamer l'autre, un rang dans la première nuance, un rang dans la deuxième nuance et ainsi de suite, cela sur une dizaine de rangs. Les tons alternés se fondent doucement.

    - la longueur du fil en mètres et en yards ;

    - le poids de la pelote en grammes et en onces : le plus souvent elle pèse 50 ou 100g mais il existe aussi des pelotes de 150 et même jusqu'à 200g ;

    - les indications pour l'entretien : lavage en machine, à la main ou nettoyage à sec uniquement (voir Art."Entretien).





    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Claudiam
    Samedi 23 Juillet 2011 à 15:47

    merci pour l'information vraiment utile :)

    2
    tetenlaine Profil de tetenlaine
    Mercredi 27 Juillet 2011 à 22:17

    J'espère pouvoir enrichir cet article en infos mais aussi en images, pour le rendre un peu plus divertissant et plus agréable à lire.

    3
    DANA
    Jeudi 4 Mai à 09:35

    Bonjour,

    Je viens pour la première fois visiter votre blog qui est intéressant. Je me demandais quelle est la qualité de laine employez-vous pour vos travaux de tricot ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :