• Sommaire de la page :

     1) Mise en forme

    2) La pulvérisation d'eau

    3) La vapeur chaude


    Il est temps de transformer les morceaux tricotés en vêtements à porter. Tout se joue maintenant :

    > il faut préparer les bouts de tricots : les mettre en forme selon les dimensions souhaitées, fixer les mailles et les couleurs avec de l'humidité ;

    > puis il faut assembler ces différentes pièces entre elles grâce à diverses techniques de couture. 

     

    1) Préparation :

    > Une fois toutes les pièces du vêtement tricotées (et les fils rentrés !), on les met "en forme" avant de les assembler. Cela uniforme la tension, détend les mailles et fixe leur taille et leur forme. Cela est indispensable pour avoir des bords bien plats. Il s'agit d'une étape décisive pour l'aspect final du vêtement.

    > Le tricot doit être épinglé à plat sur une planche à repasser pour les pièces de petites dimensions ou sur une table couverte d'une serviette de bain (ou autre) pour les tissus plus grands. Pour cela,

    Epingler

    1) étaler le tricot : soit l'envers vers le haut s'il s'agit de point

    jersey ;

    soit l'endroit vers le haut  pour les points en relief et les torsades.

    2) épingler le tricot : reprendre les mesures indiquées par le

    patron du modèle ; mettre des épingles à chaque coin (sauf au

    niveau des côtes), en vérifiant et en ajustant le tissu pour

    respecter les bonnes dimensions, à l'aide du mètre-ruban.

    Puis épingler, tous les 5 ou 8 cm, les lisières du tricot, en vérifiant

    que les rangs sont bien droits (pas de déformation).




    2) La pulvérisation d'eau est la méthode utilisée pour mettre en forme des fils à long poil (mohair...), des fils synthétiques, ou encore des tricots avec des torsades, des points en relief .

    spray

    Pour cela, se servir d'un flacon pulvérisateur pour humecter l'ouvrage à fond ; avec la main, faire pénétrer délicatement l'humidité dans les fibres.

    Laisser le tricot sécher, bien à plat.

     

    3) La vapeur chaude d'un fer à repasser et d'une pattemouille humide ou d'un linge sec est utilisée pour des fils de fibres naturelles, des fils mélangés, ou des tricots en jersey.

    Ne jamais poser directement le fer sur le tricot.

    Une pattemouille est un linge en coton qui a été complètement mouillé puis essoré. on la positionne sur le tricot, bien à plat.

    Fer

    Le fer lui est placé à quelques cm au-dessus. Sans toucher, appliquer la vapeur quelques secondes sur toute la surface du tissu. Enlever la pattemouille et laisser sécher complètement.



    Les étiquettes des pelotes de laine indiquent la méthode à utiliser en cas de doute :

    - le mohair et autres fils vaporeux risquent d'être aplatis par la vapeur ; il vaut mieux les mouiller. Au cours du séchage, on peut les brosser délicatement.

    - la laine, le coton et les fils mélangés se repassent très bien à la vapeur.

    - les fils synthétiques se décomposent sous l'excès de vapeur chaude, ils perdent de leur élasticité.

     

     


    votre commentaire

  • Abréviations en anglais, par ordre alphabétique :


    B

    b < in back of stitch > prendre la maille par le brin arrière

    beg < begin(ning) > commencer, en commençant par

    BO < cast off, bind off > rabattre, fermer

    C

    CC > couleur contraste, couleur différente

    cn < cable needle > aiguille circulaire

    CO < cast(ing) on > monter les mailles

    cont. < continue > continuer

    D

    dec. < decrease > diminuer, diminution

    dpn < double-pointed needles > aiguilles à double pointes

    F

    FC < front cross > mettre en attente vers l'avant (pour les torsades)

    foll. < follow > suivre, suivant

    G

    g < gram > grammes

    I

    inch > pouce (mesure = 2.5cm)

    inc. < increase > augmenter, augmentation

    K

    k < knit(ting) > tricoter, tricot

    K1 > 1m. end.

    KR > rang endroit

    L

    LH < left-hand > de gauche

    LHN > aiguille de gauche

    LC < left cross > croiser à gauche

    LPC > croisement à gauche à l'envers

    M

    M1 < make one > faire une ...

    MC < main color > couleur principale

    P

    P < purl > tricoter à l'envers

    P1 < 1m. env.

    pat < pattern > patron, dessin

    plain knitting > jersey endroit

    pm < place marker > placer un marqueur

    psso < pass slipped stitch over > passer la maille glissée par dessus (= surjet)

    PU < pick-up stitches > relever les mailles

    R

    rem. < remain(ing) > restante

    rep. < repeat > répéter

    rev. < reverse > inverse

    RC < right cross > croiser à droite

    RH < right-hand > de droite

    RIB < tricoter en côtes

    RPC < croisement à gauche à l'envers

    RS < right side > côté droit, côté endroit

    Rnd < round(s) > tour, rang circulaire

    S

    sc < single crochet > crochet

    sl < slip(ping) > glisser

    skp < glisser puis tricoter

    ssk < slip, slip, knit > glisser 2 maille puis tricoter

    st(s) < stitch(es) > mailles

    St st < stockinette stitch > jersey

    T

    T < twist > tordre

    TLPC > tordre vers la gauche à l'envers

    TRPC < tordre vers la droite à l'envers

    tbl < through back of loop > maille torse, par l'arrière de la boucle

    tog < together > ensemble

    W

    WS < wrong side > côté envers

    wyib > avec le fil à l'arrière

    wyif > avec le fil vers soi

    Y

    y. < yarn > fil

    yo < yarn over > fil sur ...

    yfrn > 1 jeté





    votre commentaire

  • Sommaire de la page :

    1) Couture au point glissé

    2) Coudre un bord latéral à un bord rabattu

    3) Couture au point arrière

    4) Assemblage des lisières au point devant

    5) Couture plate

    6) Assembler maille par maille

     

    Il est temps de transformer les morceaux tricotés en vêtements à porter. Tout se joue maintenant :

    > il faut préparer les bouts de tricot : les mettre en forme selon les dimensions souhaitées, fixer les mailles et les couleurs avec de l'humidité ;

    > puis il faut assembler ces différentes pièces entre elles grâce à diverses techniques de couture. 

     

    1) Couture : le point glissé

    > Il est utilisé pour assembler les bords latéraux de 2 pièces qui ont le même nombre de rangs : les côtés d'un pull, d'un gilet d'un débardeur, d'une jupe, des manches... Cette couture prend une maille complète sur chaque bord vertical, il faut donc compter une maille lisière de chaque côté qui servira de guide pour placer l'aiguille à laine et qui disparaîtra dans la couture finie.

    Cette couture invisible est souple, elle se réalise du bas du côté du tricot vers le haut (vers l'emmanchure).

    > Pour assembler 2 lisières en jersey endroit : étaler les deux pièces à plat, côté endroit vers le haut, et enfiler le bout de fil de montage dans l'aiguille à laine. Aligner les lisières bord à bord, en faisant coïncider les points fantaisie, les rayures ou autres motifs.

    HUIT

    > Formation d'un huit : Piquer l'aiguille de bas en haut (du côté

    envers au côté endroit), derrière la première maille du coin de la

    pièce de gauche (sans bout de fil). Puis piquer l'aiguille, toujours de

    bas en haut, à l'endroit correspondant sur la pièce de droite (qui

    porte le début du fil de montage) > formation d'un huit.

     

    Tirer légèrement pour serrer.

    FIL DE RANG

     

    > Le fil de rang relie les deux premières mailles, le long de la

    lisière.

    En écartant légèrement ces deux mailles, on découvre ce fil

    horizontal.

     

     

    POINT GLISSE 1

     

    > Piquer l'aiguille en la passant sous le fil de rang entre la première

    et la deuxième maille du premier rang de la pièce de gauche et la

    ressortir un rang plus haut.

     

     

    POINT GLISSE 2

     

    Puis passer l'aiguille sous 2 fils de rang situés sur le côté opposé.

    Tirer sur le fil pour fermer l'écart.

     

     

     

    Montjersey end


    Continuer ainsi : l'aiguille prend 2 fils de rang un coup à droite, un

    coup à gauche..., tout en allant vers le haut du tricot.

    Une fois la couture finie, passer l'aiguille sur l'envers et rentrer le

    fil dans la couture (voir Art."Au commencement).



    > Pour assembler 2 lisières en jersey envers : étaler les deux pièces à plat, côté bosselé vers le haut, et enfiler le bout de fil de montage dans l'aiguille à laine. Aligner les lisières bord à bord.

    Point glissé sur jersey envers








    > Pour assembler 2 lisières en côtes :

    Point glissé sur côtes










    2) Coudre un bord latéral à un bord rabattu :

    Cette couture permet d'assembler le bord supérieur d'une manche avec une bordure d'emmanchure.

    Il est recommandé d'épingler la couture car le nombre de mailles correspond rarement au nombre de rangs.

    > Piquer l'aiguille vers le haut au centre de la première maille du bord rabattu.

    Couture jaune1

     

    Insérer l'aiguille entre la première et la deuxième maille du rang

    opposé et la passer sous deux fils de rang.

     

     

     

    Couture jaune2

     

    Repiquer l'aiguille au centre de la maille correspondante du bord

    rabattu, et la ressortir au centre de la maille suivante du même

    côté.

     

    Tirer délicatement pou fermer l'écart.

    Répéter ces deux actions. Mais selon le nombre de mailles et de rangs à assembler, on doit parfois passer sous un seul fil de rang du bord latéral.

     

    3) Couture au point arrière ou couture au point de piqûre :

    > Voir Art."Notions couture.

    > Le point arrière donne une couture solide, idéale pour coudre les épaules d'un pull.

    > Disposer les pièces l'une sur l'autre, endroit contre endroit. Les côtés du tricot sont bien alignés ; les épingler ensemble.

    Point arrière 1

    Piquer l'aiguille de bas en haut entre la première et la deuxième

    maille de chaque pièce, laisser 15cm de fil. Ramener l'aiguille

    derrière la bordure latérale et la repasser dans la maille de

    départ. Ramener encore une fois l'aiguille derrière et la piquer de

    bas en haut dans les deux épaisseurs une maille plus loin que la

    maille de départ.


    Point arrière 2

     

    Piquer l'aiguille à la fin du point arrière précédent et la ressortir

    le long de la bordure, à une maille tricotée de l'endroit où on l'a

    sortie la dernière fois.

     

    Répéter ces deux actions. Rentrer les fils dans la couture.

     

     

    4) Assemblage des lisières au point devant :

    > Voir Art."Notions couture.

    > Principe : assembler en prenant, à chaque rang, le brin d'une maille à l'extérieur de la lisière.

    > Placer les 2 bords en vis-à-vis.

    Couture devant


    Piquer l'aiguille à laine en ne prenant que le brin extérieur des

    mailles de chaque rang de la lisière en orientant l'aiguille de haut

    en bas (1), puis de bas en haut (2).








    5) Couture plate :

    > Cette couture est utilisée pour coudre un col polo. Elle est aussi plate sur l'endroit que sur l'envers de l'ouvrage.

     Couture plate> Sur l'endroit du travail, placer le rang de mailles rabattues du col et le rang de mailles rabattues de l'encolure en vis à vis (l'endroit face à soi).

    Assembler les 2 parties de la façon suivante : de chaque côté, prendre la partie extérieure de la chaînette (sous les 2 brins) formée par le rang d'arrêt, l'aiguille passe par l'arrière pour ressortir vers l'avant.


    6) Assembler maille par maille :

    Cette technique est utilisée pour assembler une bande d'encolure ou une patte d'épaule au reste du pull.

    Assemblage maille par maille 1


    Tricoter la bande en suivant le modèle, puis continuer avec 1 rang

    endroit en mailles endroit.

    Prendre un fil de couleur contrastée pour tricoter un deuxième

    rang de jersey.


    Enlever l'aiguille pour libérer les mailles.

    Placer la bande sur l'encolure en répartissant régulièrement les mailles selon la forme de l'encolure : en général, on met plus de mailles sur le devant que dans le dos, car l'encolure est plus marquée sur le devant. > Fixer la bande avec des épingles.

    Assemblage maille par maille


    Avec une aiguille à laine, coudre la bande tout en détricotant le

    dernier rang (rouge) au fur et à mesure : faire la couture maille

    par maille à points arrière, sur l'endroit du tricot.

    Quand la bordure est entièrement cousue, la fermer par une

    couture invisible.





    5 commentaires

  • Sommaire de la page

    1) Définition

    2) 1ère procédure

    3) La méthode des manuels de tricot

    4) Ajuster la tension

     

    1) Définition :

    > L'échantillon donné dans l'explication d'un modèle correspond au nombre de mailles et au nombre de rangs nécessaires pour obtenir une mesure donnée : généralement elle est de 10cm.

    10cm de large = X mailles.

    10cm de hauteur = X rangs.

    Exemple d'indication : Échantillon : Avec des aiguilles n°3.5, en jersey endroit, 10x10cm = 26m./33rgs.

    > L'échantillon est aussi un carré de tissu tricoté :

    - avec une paire d'aiguilles dont le diamètre est important : plus le diamètre des aiguilles est élevé, plus les mailles sont grosses. 

    - et avec une laine dont la grosseur l'est tout autant : grosse laine = grosse maille. L'aspect du fil peut aussi tout changer.

    > L'échantillon sera aussi différent :

    - selon le point de tricot utilisé : certains points rétrécissent ou étirent le tricot sur la largeur, et d'autres sur la longueur.

    - et selon la tension que l'on exerce sur le fil : la tenue du fil et des aiguilles.

    > Le but est de comparer ces deux échantillons : comparaison entre l'échantillon obtenu en tricotant et l'échantillon indiqué par le modèle.

    > Il est important de réaliser un échantillon avant de commencer à tricoter le modèle,

    car il permet :

    - de vérifier que la manière de tricoter, la tension est conforme à celle de l'échantillon donné au début de l'explication (tricoter lâche ou trop serré) ;

    - de réussir le modèle dans la bonne taille ;

    - de suivre sans problème l'explication et de voir si on a bien compris le point demandé ou le diagramme proposé ;

    - de remplacer le fil proposé par un autre de son choix ; il nous montre si le fil choisi met en valeur le motif, ou au contraire, lui fait perdre du relief.

    - d'utiliser le diamètre d'aiguille qui convient le mieux au fil que l'on a choisi.

    - créer ses propres vêtements... 

     

    2) 1ère procédure : 

    > Tricoter l'échantillon comme indiqué au début des explications du modèle : utiliser le fil choisi et les aiguilles qu'il recommande.

    Monter le nombre de mailles indiqué pour 10cm, + 2m. lisières.

    Tricoter selon le point demandé et sur le nombre de rangs prévu.

    Rabattre les mailles souplement.

    > Avant de mesurer, épingler l'échantillon sans tirer dessus ou le déformer. Passer un coup de vapeur.

    > La méthode pour mesurer sans se prendre la tête :

    1) Placer la règle (position horizontale) le long d'un des premier rang de mailles de l'échantillon > 10 cm doivent séparer les 2 mailles lisières.

    Vérifier que cette distance est respectée au milieu et à la fin de l'échantillon.

    2) Placer la règle (position verticale) le long d'une colonne de mailles à gauche de l'échantillon > 10 cm doivent séparer les 2 mailles rabattues et celles de montage.

    Vérifier que cette distance est respectée au milieu et à droite de l'échantillon.

     

    3) La méthode des manuels de tricot :

    > Pour être sûr du résultat, il est conseillé de tricoter un échantillon plus grand que celui proposé dans l'explication : 12x12cm, voir 15x15cm.

    ECHANTILLON mesure horizontale> Étaler l'échantillon côté endroit vers soi, et utiliser une règle ou un mètre-ruban pour piquer 2 épingles à exactement 10cm d'écart au centre de l'échantillon, le long d'un rang de mailles droit.

    Noter le nombre de mailles entre les épingler, c'est le nombre de mailles pour 10cm.


    ECHANTILLON mesure verticale


    > De la même façon, mesurer 10cm verticalement, piquer 2 épingles à exactement 10cm d'écart au centre de l'échantillon, le long d'une colonne de mailles droites.

    Noter le nombre de rangs entre les épingles, c'est le nombre de rangs par 10cm. 

     

     

    4) Ajuster la tension :

    > Si les deux échantillons sont identiques (on a bien x m. pour 10 cm et x rangs pour 10 cm), cela signifie que l'on peut travailler le modèle tranquillement, toutes les conditions sont réunies pour obtenir le bon tricot.

    > Si l'échantillon tricoté est plus petit (plus étroit et plus court), utiliser des aiguilles d'un diamètre plus grand (des aiguilles plus grosses) : d'un demi, ou d'un numéro en plus.

    En effet, si on obtient plus de mailles sur 10cm et plus de rangs sur 10cm que prévu, cela signifie que l'échantillon est tricoté trop serré, il faut donc augmenter la taille des mailles.

    > Si l'échantillon est tricoté est plus grand (plus large et plus long), utiliser des aiguilles d'un diamètre plus petit (des aiguilles plus fines) : d'un demi, ou d'un numéro en moins.

    En effet, si on obtient moins de mailles sur 10cm et moins de rangs sur 10cm que prévu, cela signifie que l'échantillon est tricoté trop lâche, il faut donc diminuer la taille des mailles.  

    > Refaire un nouvel échantillon, avec la même méthode de mesure, jusqu'à obtention de la bonne tension.

    À savoir, qu'une différence d'un rang ou d'une maille par 10cm peut se traduire par une différence de 7,5 à 10 cm dans la largeur ou la longueur du vêtement terminé.




    7 commentaires

  • Sommaire de la page :

    1) Tricoter en rond

    2) Avec une aiguille circulaire

    3) Avec un jeu d'aiguilles à deux pointes

     

    1) Tricoter en rond :

    > Le tricot circulaire (ou tricot rond), qui se fait sur une aiguille circulaire ou sur une jeu d'aiguilles à 2 pointes, produit un tube sans couture. On peut ainsi créer des pièces de tricot circulaire (ou en tube) : bonnets, chaussettes, gants, manches...

    La grande différence avec le tricot plat est que le travail se fait toujours sur l'endroit et dans le même sens, de droite à gauche, la progression suit une spirale ininterrompue. Du coup, plus de lisières, plus de coutures, et le tricot est plus solide.

    Enfin, elle oblige à considérer l'interprétation du point par rapport à l'endroit et cause un léger décalage dans le raccord à la fin du tour.

    Le jersey est donc plus facile à réaliser, il suffit de tricoter toujours à l'endroit.


    2) Avec une aiguille circulaire :

    Aig. circ.

     

    Composée d'une paire de petites aiguilles droites reliées par un

    câble, elle permet de tricoter en rond, sans couture (pull ou col)

    mais aussi à plat (notamment technique "en aller et retour").

     

     

    Astuce : pour que le câble devienne souple, on peut le tremper dans de l'eau chaude.

    Sur une aiguille circulaire, on peut mettre 3 fois plus de mailles que sur une aiguille droite ; c'est idéal pour les grands ouvrages comme les jupes, ponchos...


    > Tricoter avec des aiguilles circulaires un nombre important de mailles :

    Tricoter rond

    Monter le nombre de mailles demandé avec l'une des extrémités.

    Dans la main droite, tenir la pointe de l'aiguille sur laquelle est montée la dernière maille ; et dans la main gauche, la pointe sur laquelle est montée la première maille.

    Mettre un anneau marqueur pour repérer le début du rang.

    Piquer la 1ère maille avec l'autre extrémité ; glisser cette maille sans la tricoter, mais bien la serrer.

    L'endroit de l'ouvrage doit toujours être face à soi. 

    Lorsque vous atteignez l'anneau marqueur, vous avez compléter un tour. Glisser le marqueur de la pointe gauche à la pointe droite de l'aiguille pour commencer un tour suivant. 

     

    Aig circ vrille

    Faire attention à bien mettre toutes les mailles dans le bon sens pour éviter

    des torsions : avant de fermer le rond, les mailles montées ne doivent pas

    vrillées.

     

      Tricoter rond

    Voir Mod."Écharpe Tube

    > Il existe la technique "Magic Loop" pour tricoter avec un nombre faible de mailles :

     MAGIC POOP 1

    Par exemple, monter 16m. ; les placer au centre du câble ;

    les diviser en 2, plier le câble entre les 2m. pour

    séparer les 8m. de chaque côté.

     

     

    MAGIC POOP 2

    Faire glisser les mailles vers les aiguilles : > le côté des mailles

    montées qui n'a pas le fil de la pelote sont à glisser sur l'aiguille

    gauche pour être prête à être tricotées ; > les mailles avec le fil

    restent sur le câble, car la deuxième aiguille (celle de droite) doit

    être libre pour tricoter la 1ère partie du rang.

     

     

    Tricoter les 8 premières mailles de l'aiguille gauche.

     MAGIC POOP 3

     

     

     

     

     

     

    MAGIC POOP 4

       

     

     

     

     

     

     

     

     

    MAGIC POOP 5

    Pour la 2e partie du rond : faire glisser le câble le long des mailles

    de façon à ce que 8m. se retrouvent sur l'aiguille de gauche ; puis

    glisser la 2e aiguille hors des mailles tricotées : elle va servir à

    tricoter.

     

    Au final, on obtient :

     MAGIC POOP 6

     

     

     

     

     

     

     

    3) Avec un jeu d'aiguilles à 2 pointes :

     2POINTES

    Pointues aux deux extrémités, elles sont utilisées pour des

    techniques spéciales, comme pour tricoter des tubes (gants,

    chaussettes).

    Dans ce cas, on utilise un jeu de 4 ou 5 aiguilles d'un même

    diamètre.

     

     > Tricoter avec un jeu de 4 aiguilles à deux pointes :

    * Étape 1 : Diviser le nombre de mailles à monter par 3. Monter chaque tiers sur une des 3 aiguilles :

     Montage 3 aig.

     

     

     

    Une fois le premier tiers de mailles montées sur la première aiguille, placer l'aiguille suivante parallèlement à la précédente, au-dessus, la pointe dépassant légèrement celle de la première aiguille, etc...

    L'aiguille supplémentaire sert à commencer le premier tour : c'est celle qui tricote.

    Autre méthode pour monter les mailles :

    Monter le nombre total de mailles sur une seule aiguille, et les répartir sur les autres aiguilles en les glissant une par une : piquer l'aiguille dans un mouvement de droite à gauche (comme pour les tricoter à l'envers).

     

    Triangle

    *Étape 2 : Disposer les aiguilles en un triangle et serrer la

    dernière maille contre la première. > vérifier que la base de chaque

    maille est bien tournée vers le centre. Placer un anneau marqueur à

    la pointe de l'aiguille droite.


      Triangle aig 2pointes

     

    Utiliser l'aiguille libre pour tricoter la première maille sur l'aiguille

    gauche assez serré, de manière à fermer l'écart.

     

     

    Tricoter toutes les mailles sur cette aiguille dans le motif indiqué.

    Prendre la nouvelle aiguille vide pour tricoter toutes les mailles sur l'aiguille suivante, et ainsi de suite... Quand on atteint l'anneau marqueur, le tour est terminé. Glisser l'anneau pour commencer le rang suivant Bien tirer sur le fil entre 2 aiguilles pour éviter qu'une échelle se forme.

     

    > Pour tricoter avec un jeu de 5 aiguilles à deux pointes, procéder de la même manière ; 4 aiguilles pour monter les mailles (que l'on positionne en carré), la cinquième travaille.

     

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique