• ORNEMENTS


    Sommaire de la page :

    1) Orner une bordure avec un crochet

    2) Orner une bordure avec une aiguille à tapisserie

    3) Rebroder une pièce de tricot

    4) Les pompons

    5) Les franges

    6) Les glands

    7) La cordelière


    1) Orner une bordure avec un crochet :

     > Dans la rubrique "Techniques Crochet", l'article Art."Les Finitions propose différentes bordures au crochet : bordure en mailles serrées, ou au point d'écrevisse.

    2) Orner une bordure avec une aiguille à tapisserie :

    Sans crochet, on peut tout de même réaliser la finition de bordure, grâce à une aiguille à laine. Voici quelques exemples faciles à réaliser :

     Point de croix

    > Le point de croix : chaque point est composé de 2 obliques se croisant en leur milieu et contenu dans un carré. Le croisement se fait toujours dans le même sens.



    Point de tige

    > Le point de tige se travaille de gauche à droite :

    Sortir l'aiguille sur l'endroit du tricot, la repiquer horizontalement 2 ou 3 mailles plus loin à droite, pour la sortir de nouveau 2 ou 3 mailles à gauche (au ras du dernier point).



    Surfil> Le surfil : se travaille de gauche à droite. 

    Piquer l'aiguille, par derrière le tricot, pour la faire ressortir vers l'avant. Puis repasser l'aiguille derrière le tricot de façon à enrouler le fil autour de la bordure. Piquer l'aiguille dans la maille suivante. Passer l'aiguille dans chaque maille, toujours dans un mouvement d'arrière vers l'avant.


    3) Rebroder une pièce de tricot :

    > De simples points de broderie enrichissent un vêtement tricoté en y ajoutant couleurs et tenue. Il est plus facile de broder sur un tricot avant de l'avoir assembler. La règle est de travailler dans le sens des mailles. Ne pas tirer trop fort sur le fil en brodant.

    Travailler avec une aiguille à tapisserie au bout arrondi ou avec une aiguille à laine pour ne pas piquer dans la laine du tricot. Broder, sur l'endroit de l'ouvrage, avec une laine de même type et de même grosseur que le fil du tricot : si le fil à broder est trop fin, il ne couvrira pas les mailles ; s'il est trop gros, il déformera le tricot.

    > Les points les plus courants sont le point de croix et le point de tige (points expliqués dans le § précédent), mais il existe aussi :

    Point de chaînette


    > Le point de chaînette : succession de bouclettes attachées les unes aux autres.

    Sortir l'aiguille sur l'endroit, *former une boucle maintenue par le pouce gauche ; repiquer dans le trou de départ et la ressortir dans la boucle, reprendre depuis *.



    Point de bouclette


    > Le point de bouclette :

    C'est une manière de faire des points de chaînette séparés en les

    fixant par un petit point pour former des pétales pouvant être

    groupés pour composer une fleur.



    Point de maille horizontal

    > Le point de maille horizontal : se travaille de droite à gauche.

    Sortir l'aiguille à la base de la première maille à recouvrir (= la pointe du V), la passer autour du haut de la maille, puis la piquer à travers la base de la même maille pour couvrir la maille d'origine.

    Pour faire le point suivant, passer l'aiguille à travers la base de la maille suivante à gauche...


    Point de maille vertical


    > Le point de maille vertical : se travaille de bas en haut.

    Sortir l'aiguille à la base de la première maille à recouvrir (= la pointe du V), la passer autour du haut de la maille, la piquer à travers la base de la même maille, puis la sortir à la base de la maille du dessus pour former une chaîne verticale.




    Le point de grébiche

    > Le point de grébiche : se travaille de gauche à droite.

    On forme une série de points droits et verticaux séparés par des intervalles réguliers et terminés par des boucles à l'endroit où l'aiguille sort.



    Le point noué

    > Le point noué :

    Passer l'aiguille à travers l'ouvrage sur l'endroit et enrouler le fil 2 fois autour de l'aiguille en tirant doucement pour bien serrer. Piquer l'aiguille à l'endroit où elle est sortie et tirer le fil à travers pour former un petit nœud sur l'endroit de l'ouvrage.


    > Le point empiétant :

    Point empiétant



    Délimiter le dessin avec un fil de bâti de couleur contrastante.

    Compter les rangs, et faire sortir l'aiguille ≈ 2 rangs plus bas que

    le bâti.

    Piquer l'aiguille au niveau du bâti, et la faire ressortir à gauche du

    point précédent et un rang plus bas.

    Broder tour à tour point long et point court en suivant le bâti.

    Travailler sur les rangs suivants pour remplir le motif.





    4) Les pompons :

     > Les pompons sont amusants pour personnaliser des accessoires (bonnet, sac, écharpe par exemple).

    Pompon4


    Couper 2 cercles en carton dont le diamètre doit être un peu plus grand que celui du pompon fini, puis découper un trou, au centre, d'un diamètre = à la moitié du diamètre des cercles .

    Plus le trou sera grand, plus le pompon sera fourni.



    Pompon1


    Placer les 2 cercles l'un contre l'autre et enrouler la laine jusqu'à

    remplir le trou central.



    Pompon2


    Une fois terminé, à l'aide de bons ciseaux, couper la laine sur le

    bord extérieur entre les 2 cartons.




    Pompon3


    Glisser un bout de laine entre les 2 cercles, le passer plusieurs fois autour des

    brins et fixer avec un nœud solide.




    Ôter les cartons. Gonfler le pompon et l'égaliser avec les ciseaux.


    5) Les franges :

     > On en trouve partout : les écharpes (bien sûr), les gilets, les sacs, les châles...

    Enrouler la laine autour d'un carton un peu plus grand que la hauteur de franges désirée.

    Couper, à l'aide de ciseaux, les brins le long du carton, puis les plier en 2.

    Franges

    1° Sur l'envers de l'ouvrage, piquer le crochet dans la maille souhaitée et ramener les brins à travers cette maille.

    2° Une boucle avec les brins de la frange est formée. Avec le crochet, passer tous les brins à travers cette boucle.

    3° Sur l'endroit de l'ouvrage, une frange est maintenant réalisée ; serrer le nœud et égaliser.


    6) Les glands :

     Gland1

    Enrouler la laine autour d'un carton (de 10cm) un peu plus grand

    que la hauteur de gland désirée.

     Passer un fil sous les brins en haut du carton et le fixer

    solidement.

    À l'aide de ciseaux, couper les brins le long du bord, en bas, du

    carton.

    Cacher le nœud de laine sous les brins.


    Gland2


    Enrouler le grand bout de laine (à 3cm de haut) en serrant bien pour donner une

    forme nette.

    Avec une aiguille, passer le fil sous ce lien et le faire ressortir au sommet.

    Terminer en égalisant le gland.





    7) La cordelière : 

    Cordelière1> Couper plusieurs brins de fil d'une longueur égale à 4 fois la longueur désirée.

    Plier ces brins en 2 et nouer les extrémités ensemble.

    Cordelière2Accrocher le côté noué à un point fixe, et glisser une aiguille à laine à l'autre extrémité.

    Faire tourner l'aiguille, dans le sens des aiguilles d'une montre, jusqu'à ce que les brins soient tordus de façon très serrée.


    > Plus les fils sont tordus, plus la corde est serrée et plus la longueur finale est réduite.

    En tenant le milieu de la corde d'une main, joindre les 2 extrémités et laisser la cordelière se tordre sur elle-même. Tenir la corde assez droit pour éviter que ces 2 moitiés ne s'emmêlent.

    Nouer les deux extrémités ensemble et lisser.

    Cordelière3









    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :