• Sommaire de la page :

    1) Relever les mailles ...

    2) sur un rang de montage ou un rang de mailles rabattues

    3) sur une lisière verticale 

    4) autour d'une encolure 


    1) Relever les mailles :

    > Certaines lisières, celles qui ne disparaissent pas dans une couture, peuvent nécessité une finition ou bordure, constituée généralement d'une bande d'encolure, d'un col, ou de bandes de boutonnage (avec boutonnières).

    Bordures, cols, manches... peuvent donc être ajoutés à la pièce principale (dos, devant) en "relevant des mailles", c'est-à-dire créer, à partir des mailles lisières existantes, des nouvelles mailles sur une aiguille, pour ensuite tricoter la partie à ajouter.

    Cette technique est pratique pour éviter d'avoir à monter une nouvelle pièce à joindre par une couture. Grâce à elle, le rang de mailles est plus élastique et moins volumineux qu'une couture.

    Repasser les différentes pièces, avant toutes opérations.

    > Pour relever un grand nombre de mailles, utiliser une aiguille circulaire.

    > LES MAILLES DOIVENT TOUJOURS ÊTRE RELEVÉES À L'ENDROIT, AVEC L'ENDROIT DE L'OUVRAGE FACE À SOI.

    > Tous les modèles précisent le nombre de mailles à relever sur une encolure, mais il n'explique pas toujours comment les répartir. Le modèle sert de guide, ne pas hésiter à s'en éloigner si on constate que la bordure commence à bâiller ou que l'encolure se resserre trop.

    > 3 situations, 3 possibilités : relever les mailles ...


    2) sur un rang de montage ou un rang de mailles rabattues (lisière horizontale) :

    Relever mailles 1

    > Glisser l'aiguille, d'avant vers l'arrière, sous les 2 brins de la

    première maille ;

    Enrouler le fil autour de la pointe de l'aiguille ;

    Ramener ce fil sous les brins de façon à former une boucle (=

    nouvelle maille) ;


    Procéder de la même façon avec les autres mailles du rang.

    > Cette méthode s'utilise au niveau de l'encolure dans le dos d'un pull ou au niveau des mailles centrales à la base d'une encolure arrondie sur le devant.

     

    3) sur une lisière verticale :

    Relever mailles 2> Avec l'endroit de l'ouvrage face à soi, travailler de droite à gauche le long de la bordure.

    De l'avant vers l'arrière, glisser l'aiguille entre les 2 fils de rang des 2 premières mailles, de façon à soulever un peu la m. lis. ;

    Enrouler le fil autour de l'aiguille ;

    Ramener ce fil (comme on le fait pour tricoter à l'endroit) sous la m. lis. de manière à former une boucle (= nouvelle maille) ;

    Procéder pareillement avec chaque m. lis. du bord de l'ouvrage.

    > Sur une surface donnée en jersey, on compte davantage de rangs (verticalement) que de mailles (horizontalement). Lorsque l'on relève les mailles le long d'une bordure verticale, on crée un nombre de mailles égal au nombre de rangs : pour compenser cette différence, on doit de temps en temps sauter un espace entre 2 fils de rang.

    > Si la lisière est épaisse (fil épais), travailler à travers le milieu de la m. lis.

    > Cette méthode s'utilise sur les devants d'un gilet.


    4) autour d'une encolure (ou autre bord incurvé) :

    > La plupart des bordures incurvées sont constituées de plusieurs séries de diminutions qui forment un arrondi très irrégulier, en escalier.

     > Ne pas piquer dans les mailles de la bordure elle-même. 

    Relever mailles colUtiliser la même technique pour les bords droits de l'encolure.

    Sur la partie qui forme le décolleté, piquer l'aiguille dans les mailles un rang au-dessous des diminutions pour éviter de créer des trous.

    Tirer une boucle pour faire une nouvelle maille sur l'aiguille.
     


     


    5 commentaires

  • Sommaire de la page :

    1) Rabattre les mailles sur 3 aiguilles

    2) Terminaison à l'anglaise

    3) Terminaison crochetée

    4) Méthode à mailles retenues pour rabattre

    5) Mailles rabattues par groupe


    1) Rabattre les mailles sur 3 aiguilles :

     Cette technique rapide permet de réaliser 2 opérations en même temps : on rabat les mailles tout en assemblant les 2 pièces du tricot, les mailles se présentant face à face :

     Mailles alignées

    Idéale pour coudre les épaules !

    Il faut donc 3 aiguilles : 1 pour enfiler les mailles de l'épaule du dos, 1 pour enfiler les mailles de l'épaule du devant et 1 pour rabattre les mailles.

    Le mieux est d'utiliser 3 aiguilles de même diamètre ; sinon, prendre une aiguille plus fine pour les mailles d'une des pièces à assembler et une aiguille du même diamètre que celui utilisé pour le tricot pour rabattre les mailles.

    > Enfiler les mailles placées en attente sur les aiguilles (une aiguille pour chaque pièce) de la manière suivante :

    endroit contre endroit

    > Le principe est de tricoter et rabattre les mailles comme d'habitude, mais en prenant les mailles sur 2 aiguilles en même temps. La main gauche prend ces 2 aiguilles et la main droite prend la troisième aiguille et le fil :

    > Piquer la troisième aiguille comme pour tricoter à l'endroit dans la première maille des 2 aiguilles.

    etape1> Passer le fil autour de l'aiguille droite, comme pour tricoter à

    l'endroit et tirer la boucle à travers les 2 mailles.

    > formation d'une maille sur l'aiguille droite.

    > Tricoter de la même façon la paire de mailles suivantes.


    > Avec la pointe de l'une des aiguille gauche, piquer dans la première maille tricotée de l'aiguille droite et la passer par-dessus la seconde aiguille pour la dégager de l'aiguille :

    Etape4


    Continuer à tricoter en même temps la première maille de chaque

    aiguille gauche,

    puis rabattre sur l'aiguille droite.




    2) Terminaison à l'anglaise :

    > Le principe est de tricoter les mailles du dernier rang 2 par 2, pour obtenir une bordure solide, peu élastique.

    Elle convient bien aux points qui resserrent le tricot (comme les torsades), ainsi qu'aux boutonnières (voir Art."des boutonnières), aux bordures de vestes et de poches qui doivent garder leur forme.

    Terminaison anglaise*Tricoter ensemble à l'endroit les 2 premières mailles de l'aiguille

    gauche, en les tordant (= piquer l'aiguille derrière les 2m.).

    Replacer la maille obtenue sur l'aiguille gauche.

    Tricoter ensuite les mailles ensemble 2 par 2, tout au long du rang.




    3) Terminaison crochetée :

    > La grosseur du crochet détermine la souplesse de la terminaison. Le bord du tricot est net.

    RABATTRE  au crochet

    *Tirer une boucle à travers la m. lis.

    Faire glisser une maille du dernier rang de l'aiguille gauche sur le

    crochet.

    Tirer le fil à travers les 2 mailles, comme pour réaliser une chaînette.



    4) Méthode à mailles retenues pour rabattre :

    > La lisière obtenue est plus souple ; à utiliser si on a tendance à trop serrer.

    Tricoter à l'endroit les 2 premières mailles de l'aiguille gauche.

    Maille retenues1


    *Avec le fil derrière, piquer l'aiguille gauche dans la première

    maille ; passer cette maille par-dessus la deuxième et la retenir

    sur l'aiguille gauche.

    Mailles retenues2


    Tricoter la maille suivante et laisser tomber la maille retenue en

    formant une nouvelle maille.*


    Mailles retenues3


    Répéter de * à *.

    Quand il ne reste que 2 mailles à la fin du rang, les tricoter ensemble.

    Arrêter le fil.



    5) Mailles rabattues par groupe :

    > Cette technique est utilisée pour l'encolure et les emmanchures.

    > à droite sur l'endroit du l'ouvrage :

    Rang1 : rabattre le premier groupe de mailles sur l'endroit du travail au début du rang, tricoter le reste des mailles, puis tourner.

    Rang2 : tricoter les mailles moins 1 avant le groupe de mailles rabattues, puis tourner.

    Rang3 : la maille non tricotée se trouve sur l'aiguille droite, glisser la première maille de l'aiguille gauche, passer la maille non tricotée par-dessus la maille glissée. Continuer à rabattre le deuxième groupe de mailles et terminer le rang, tourner...

    > En même temps, faire la même chose à droite sur l'envers de l'ouvrage.




    votre commentaire

  • Sommaire de la page :

    1) Orner une bordure avec un crochet

    2) Orner une bordure avec une aiguille à tapisserie

    3) Rebroder une pièce de tricot

    4) Les pompons

    5) Les franges

    6) Les glands

    7) La cordelière


    1) Orner une bordure avec un crochet :

     > Dans la rubrique "Techniques Crochet", l'article Art."Les Finitions propose différentes bordures au crochet : bordure en mailles serrées, ou au point d'écrevisse.

    2) Orner une bordure avec une aiguille à tapisserie :

    Sans crochet, on peut tout de même réaliser la finition de bordure, grâce à une aiguille à laine. Voici quelques exemples faciles à réaliser :

     Point de croix

    > Le point de croix : chaque point est composé de 2 obliques se croisant en leur milieu et contenu dans un carré. Le croisement se fait toujours dans le même sens.



    Point de tige

    > Le point de tige se travaille de gauche à droite :

    Sortir l'aiguille sur l'endroit du tricot, la repiquer horizontalement 2 ou 3 mailles plus loin à droite, pour la sortir de nouveau 2 ou 3 mailles à gauche (au ras du dernier point).



    Surfil> Le surfil : se travaille de gauche à droite. 

    Piquer l'aiguille, par derrière le tricot, pour la faire ressortir vers l'avant. Puis repasser l'aiguille derrière le tricot de façon à enrouler le fil autour de la bordure. Piquer l'aiguille dans la maille suivante. Passer l'aiguille dans chaque maille, toujours dans un mouvement d'arrière vers l'avant.


    3) Rebroder une pièce de tricot :

    > De simples points de broderie enrichissent un vêtement tricoté en y ajoutant couleurs et tenue. Il est plus facile de broder sur un tricot avant de l'avoir assembler. La règle est de travailler dans le sens des mailles. Ne pas tirer trop fort sur le fil en brodant.

    Travailler avec une aiguille à tapisserie au bout arrondi ou avec une aiguille à laine pour ne pas piquer dans la laine du tricot. Broder, sur l'endroit de l'ouvrage, avec une laine de même type et de même grosseur que le fil du tricot : si le fil à broder est trop fin, il ne couvrira pas les mailles ; s'il est trop gros, il déformera le tricot.

    > Les points les plus courants sont le point de croix et le point de tige (points expliqués dans le § précédent), mais il existe aussi :

    Point de chaînette


    > Le point de chaînette : succession de bouclettes attachées les unes aux autres.

    Sortir l'aiguille sur l'endroit, *former une boucle maintenue par le pouce gauche ; repiquer dans le trou de départ et la ressortir dans la boucle, reprendre depuis *.



    Point de bouclette


    > Le point de bouclette :

    C'est une manière de faire des points de chaînette séparés en les

    fixant par un petit point pour former des pétales pouvant être

    groupés pour composer une fleur.



    Point de maille horizontal

    > Le point de maille horizontal : se travaille de droite à gauche.

    Sortir l'aiguille à la base de la première maille à recouvrir (= la pointe du V), la passer autour du haut de la maille, puis la piquer à travers la base de la même maille pour couvrir la maille d'origine.

    Pour faire le point suivant, passer l'aiguille à travers la base de la maille suivante à gauche...


    Point de maille vertical


    > Le point de maille vertical : se travaille de bas en haut.

    Sortir l'aiguille à la base de la première maille à recouvrir (= la pointe du V), la passer autour du haut de la maille, la piquer à travers la base de la même maille, puis la sortir à la base de la maille du dessus pour former une chaîne verticale.




    Le point de grébiche

    > Le point de grébiche : se travaille de gauche à droite.

    On forme une série de points droits et verticaux séparés par des intervalles réguliers et terminés par des boucles à l'endroit où l'aiguille sort.



    Le point noué

    > Le point noué :

    Passer l'aiguille à travers l'ouvrage sur l'endroit et enrouler le fil 2 fois autour de l'aiguille en tirant doucement pour bien serrer. Piquer l'aiguille à l'endroit où elle est sortie et tirer le fil à travers pour former un petit nœud sur l'endroit de l'ouvrage.


    > Le point empiétant :

    Point empiétant



    Délimiter le dessin avec un fil de bâti de couleur contrastante.

    Compter les rangs, et faire sortir l'aiguille ≈ 2 rangs plus bas que

    le bâti.

    Piquer l'aiguille au niveau du bâti, et la faire ressortir à gauche du

    point précédent et un rang plus bas.

    Broder tour à tour point long et point court en suivant le bâti.

    Travailler sur les rangs suivants pour remplir le motif.





    4) Les pompons :

     > Les pompons sont amusants pour personnaliser des accessoires (bonnet, sac, écharpe par exemple).

    Pompon4


    Couper 2 cercles en carton dont le diamètre doit être un peu plus grand que celui du pompon fini, puis découper un trou, au centre, d'un diamètre = à la moitié du diamètre des cercles .

    Plus le trou sera grand, plus le pompon sera fourni.



    Pompon1


    Placer les 2 cercles l'un contre l'autre et enrouler la laine jusqu'à

    remplir le trou central.



    Pompon2


    Une fois terminé, à l'aide de bons ciseaux, couper la laine sur le

    bord extérieur entre les 2 cartons.




    Pompon3


    Glisser un bout de laine entre les 2 cercles, le passer plusieurs fois autour des

    brins et fixer avec un nœud solide.




    Ôter les cartons. Gonfler le pompon et l'égaliser avec les ciseaux.


    5) Les franges :

     > On en trouve partout : les écharpes (bien sûr), les gilets, les sacs, les châles...

    Enrouler la laine autour d'un carton un peu plus grand que la hauteur de franges désirée.

    Couper, à l'aide de ciseaux, les brins le long du carton, puis les plier en 2.

    Franges

    1° Sur l'envers de l'ouvrage, piquer le crochet dans la maille souhaitée et ramener les brins à travers cette maille.

    2° Une boucle avec les brins de la frange est formée. Avec le crochet, passer tous les brins à travers cette boucle.

    3° Sur l'endroit de l'ouvrage, une frange est maintenant réalisée ; serrer le nœud et égaliser.


    6) Les glands :

     Gland1

    Enrouler la laine autour d'un carton (de 10cm) un peu plus grand

    que la hauteur de gland désirée.

     Passer un fil sous les brins en haut du carton et le fixer

    solidement.

    À l'aide de ciseaux, couper les brins le long du bord, en bas, du

    carton.

    Cacher le nœud de laine sous les brins.


    Gland2


    Enrouler le grand bout de laine (à 3cm de haut) en serrant bien pour donner une

    forme nette.

    Avec une aiguille, passer le fil sous ce lien et le faire ressortir au sommet.

    Terminer en égalisant le gland.





    7) La cordelière : 

    Cordelière1> Couper plusieurs brins de fil d'une longueur égale à 4 fois la longueur désirée.

    Plier ces brins en 2 et nouer les extrémités ensemble.

    Cordelière2Accrocher le côté noué à un point fixe, et glisser une aiguille à laine à l'autre extrémité.

    Faire tourner l'aiguille, dans le sens des aiguilles d'une montre, jusqu'à ce que les brins soient tordus de façon très serrée.


    > Plus les fils sont tordus, plus la corde est serrée et plus la longueur finale est réduite.

    En tenant le milieu de la corde d'une main, joindre les 2 extrémités et laisser la cordelière se tordre sur elle-même. Tenir la corde assez droit pour éviter que ces 2 moitiés ne s'emmêlent.

    Nouer les deux extrémités ensemble et lisser.

    Cordelière3









    votre commentaire

  • Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) Assembler 2 pièces tricotées en jersey endroit avec des mailles en attente

    3) Assembler 2 pièces tricotées en jersey envers

    4) Assembler 2 pièces tricotées au point mousse

    5) Assembler 2 pièces tricotées en côtes

    6) Assembler des mailles perpendiculaires

    7) Assembler 2 pièces de tricot possédant chacune un bord rabattu


    1) Introduction :

    Les coutures réalisées en GRAFTING présentent le grand avantage d'être complètement invisibles, plates et extensibles.

    Le but est d'unir 2 morceaux de tricot, horizontalement, en créant un rang de mailles reformées à l'aide d'une aiguille à laine à bout rond.

     Le fil qui réalise la couture est le fil qui a tricoté le dernier rang ; il doit être trois fois plus long que les pièces à assembler. Attention donc de couper le fil en conséquence.

    Cette technique génère un rang supplémentaire dont on doit tenir en compte en tricotant les pièces (motifs, longueur du tricot...)

     

    2) Assembler 2 pièces tricotées en jersey endroit avec des mailles en attente (= maille "en l'air" n'ayant pas encore été rabattues) :

    > Placer les 2 pièces à assembler bord à bord, l'envers contre la table ; les mailles du bas alignées avec les mailles du haut.

     Mailles alignées






    Le fil de couture doit se trouver sur la pièce du bas, à droite.

     GRAFTING étape 1 

    > Piquer l'aiguille par-dessous dans la m. lis. de droite de la pièce du

    bas, tirer doucement le fil.

    > Puis piquer l'aiguille par-dessous dans la m. lis. de droite de la

    pièce du haut.

    GRAFTING Etape2


    > Piquer de nouveau dans la m. lisière du bas, en passant par-dessus

      (= par devant) cette fois-ci ; et ressortir l'aiguille dans la maille

    suivante (située à gauche) en passant par derrière.


    Pour éviter le détricotage, relâcher les mailles en attente au fur et à mesure, une par une.

    GRAFTING Etape 3

    > Piquer à nouveau dans la maille lisière du haut d'avant en arrière,

    puis dans la maille suivante à sa gauche dans un mouvement

    d'arrière vers l'avant.


    > Continuer de cette façon en piquant alternativement dans 2 mailles de la pièce du bas et dans 2 mailles de la pièce du haut.

    GRAFTING résultat

    Travailler toujours d'avant en arrière dans la maille à travers

    laquelle on est déjà passé d'arrière en avant.

    Ne pas trop tirer sur le fil lors de la couture pour laisser

    apparaître de nouvelles jolies mailles.


    GRAFTING étape 4


    > Lorsque l'on atteint les dernières mailles, piquer l'aiguille

    par-dessus dans la maille lisière de la pièce du bas, puis piquer

    par-dessus dans la maille lisière de la pièce du haut.



    3) Assembler 2 pièces tricotées en jersey envers :

    > Étaler les 2 pièces de tricot en plaçant la face endroit contre la table.

    > Puis coudre en grafting en utilisant la même méthode que pour le grafting en jersey endroit, à une différence près :

    GRAFTING jers envers


    Travailler toujours d'arrière en avant dans la maille à travers

    laquelle on est déjà passé d'avant en arrière.

     


    4) Assembler 2 pièces tricotées au point mousse :

    GRAFTING point mousse







    Pour le rang de mailles endroit (qui se trouve en haut), travailler d'arrière en avant dans la maille à travers laquelle on est déjà passé d'avant en arrière.

    Pour le rang de mailles envers (celui du bas), travailler d'avant en arrière dans la maille à travers laquelle on est déjà passé d'arrière en avant.


    5) Assembler 2 pièces tricotées en côtes :

    GRAFTING côtes









    Là aussi, il faut combiner les deux méthodes et s'adapter selon la forme des mailles à assembler : 

    Une maille endroit se travaille une première fois d'arrière en avant, puis d'avant en arrière.

    Une maille envers se travaille une première d'avant en arrière, puis d'arrière en avant. 


    6) Assembler des mailles perpendiculaires :

    Mailles perpendiculaires


    Il s'agit de réunir des mailles en attente avec les mailles lisières

    d'une bordure.





    > Piquer l'aiguille par-dessous dans la première maille lisière du bas.

     1> Passer sous le fil de rang situé entre les 2 première maille de la pièce du haut.

     2> Piquer à nouveau dans la maille lisière du bas en passant par devant, puis ressortir dans la maille suivante de gauche, en passant par derrière.

     Répéter les actions 1 et 2.

    Penser à prendre en compte le fait qu'un jersey possède plus de rangs que de mailles. Il faut donc compenser cette différence en passant régulièrement sous 2 fils de rang en même temps.

    GRAFTING perpendiculaire












    7) Assembler 2 pièces de tricot possédant chacune un bord rabattu :

    Certains points ne sont pas compatibles avec la technique en grafting avec les mailles en attente. En effet, en relâchant, même au fur et à mesure, les mailles d'un point ajouré par exemple, cela devient compliqué. 

    On utilise donc le "grafting sur lisières" :

    Au lieu de mettre en attente, on arrête les derniers rangs (= on rabat toutes les mailles).

    Puis on assemble les deux bords rabattus en points invisibles : 

    > les deux pièces sont placées bord à bord, l'envers contre la table.

    > Commencer par coudre les mailles lisière, comme lors d'un grafting classique.

    > Prendre ensuite à chaque fois les 2 brins d'une maille de la pièce du bas, puis les 2 brins d'une maille de la pièce du haut :

    GRAFTING bords rabattusGRAFTING bords rabattus2

    Si on tire trop fort sur le fil de couture, un bourrelet épais se forme sur l'envers et la couture devient plus raide et dure.





    3 commentaires

  • Sommaire de la page :

    1) Le montage avec 2 aiguilles

    2) Le montage à l'italienne

    3) Le montage extensible avec un fil de couleur différente

    4) Le montage ouvert avec un crochet

    5) Le montage bonneterie

    6) Le montage d'Annie


    La technique de montage sur une aiguille, expliquée dans l'Art."Au commencement, présente une jolie finition et une certaine élasticité qui facilite la reprise des mailles (voir Art."Relever des mailles).

    Mais il existe d'autres méthodes :


    1) Le montage avec deux aiguilles : ou "méthode câblée".

    > Principe : chaque nouvelle maille est formée par un point tricoté (=m. end.) et transférée sur l'aiguille de gauche.

    > Cette méthode est utile pour augmenter plusieurs mailles sur les côtés d'une pièce (voir Art."Augmentations) ou pour fermer une boutonnière (voir Art."des boutonnières). Elle ne convient pas pour démarrer une bordure en côtes, car le montage est trop lâche.

     

    Mont2aig1

     

    > Réaliser une première boucle sur l'aiguille de gauche.

    Tenir l'autre aiguille et le fil dans la main droite.


     


    Mont2aig2

     

    Piquer l'aiguille droite dans le brin avant de la boucle et la tricoter

    à l'endroit.

     

    Mont2aig3

     

     On obtient une boucle sur chaque aiguille.

     

     

    Mont2aig4


    *À l'aide de l'aiguille droite, placer la maille formée à côté de la

    boucle de base sur l'aiguille gauche.

     

    Retirer l'aiguille droite.

    Mont2aig5


     **Piquer l'aiguille droite sous le brin avant de la nouvelle maille et

    la tricoter à l'endroit.

     


    On obtient 2 mailles sur l'aiguille gauche et une nouvelle maille sur l'aiguille droite qu'il faut transférer à gauche pour continuer le montage sur l'aiguille gauche.

    Répéter les 2 actions ** et *, jusqu'à obtenir le nombre de mailles souhaité.

    Si, au rang1, on pique dans le brin avant de la maille, on obtient une bordure souple appropriée aux points de dentelle :

    bord souple

    Si on pique dans le brin arrière de la maille, on aura une bordure ferme :

    Bord ferme


     
    2) Le montage à l'italienne sur 1 aiguille :

    Ce montage, recommandé pour des bords en côtes 1/1, nécessite une longueur de fil représentant de 3 à 4 fois la largeur souhaitée du tricot.

     

    Montage italienne 1 

    Prendre l'aiguille dans la main droite, le fil dans la main gauche.

    Le fil de droite, avec lequel on tricote, vient de la pelote.

    Former une boucle avec le fil à l'aide du pouce et de l'index de la

    main gauche.

     

    Montage italienne 2 

     
    Glisser l'aiguille devant le fil de gauche et l'introduire dans la

    boucle en passant derrière le fil de la pelote.

     

     

     
     Montage italienne 3

    Avec la main droite, jeter le fil de la pelote par-dessus l'aiguille en

    faisant un mouvement de base en haut et autour de l'aiguille.

     

     

     

     

    Montage italienne 4

    Avec l'index gauche, passer la boucle derrière l'aiguille.

    Dégager l'index de la boucle puis tirer sur le fil pour resserrer la boucle autour de l'aiguille.

    La première maille est formée.


    Répéter ces mouvements pour chacune des mailles.

     

    3) Le montage extensible avec un fil de couleur différent :

    > Ce montage offre une base élégante aux ouvrages double-face : idéal pour les bordures ou les ceintures dans lesquelles seront insérés un élastique ou un ruban. 

    On obtient un montage élastique et esthétique, discret sous les côtes 1/1.

    > Le montage débute sur un fil qui sera ôté une fois le bord-côtes terminé. Ce fil doit être de la même épaisseur que celui qui servira à tricoter l'ouvrage, mais d'un coloris contrastant, et assez lisse pour être détricoté facilement.

    Il convient d'utiliser la bonne grosseur d'aiguilles à chaque étape, par exemple :

    - le modèle indique des aiguilles d'un diamètre de 3,5 pour tricoter les côtes ;

    - le rang de montage est à tricoter avec des aiguilles d'une demi-taille en plus : 4 ;

    - les 4 rangs du montage extensible sont à tricoter avec des aiguilles plus fines d'une demi-taille : 3 ;

    - les côtes du bord de l'ouvrage sont à tricoter avec les aiguilles indiquées par le modèle : 3,5.


    * Rang1 : Avec la laine de couleur différente, monter la moitié des mailles nécessaires, +1m., en utilisant la technique du montage simple avec une seule aiguille ; ou en crochetant une chaînette.

    MONTAGE EXTENSIBLE 1

     

    Rang2 : Avec la laine choisie pour le tricot, faire :

    1m. end., *1jeté, 1m. end.*, répéter de * à * jusqu'à la fin du rang.


     

     

    Montextensible2


    1 jeté = après 1m. end., passer le fil sur le devant de l'ouvrage, puis le ramener vers l'arrière en le plaçant à cheval sur l'aiguille droite.


     MONTAGE EXTENSIBLE 1 bis

    Rangs 3, 4 et 5 : *1m. end., passer fil devant, glisser 1m. à l'env.,

    passer fil derrière*, répéter de * à *, terminer par 1m. end.




    MONTAGE EXTENSIBLE 3


    Les jetés sont donc tricotés à l'endroit.




    MONTAGE EXTENSIBLE 3 bis


    et les mailles qui apparaissent à l'envers sont à glisser à l'envers.

     

     

    Continuer en côtes 1/1 sur la hauteur voulue par le modèle.

    Une fois terminé, enlever le fil de couleur différent.


    4) Le montage ouvert avec un crochet :

    > Ce montage à mailles libres est parfois souhaité lorsqu'on prévoit :

    - soit de reprendre ces mailles une fois les pièces terminées pour tricoter à leur base des bordures ou des poignets dans l'autre sens ;

    - soit de coudre (une bande d'encolure, par ex.) en montage maille par maille à point arrière, sur l'endroit de l'ouvrage.

    Montage ouvert 1> Avec un crochet d'un numéro identique aux aiguilles que l'on a l'intention d'utiliser, et une laine de couleur différente mais de même poids, faire une chaînette d'un nombre égal au nombre de mailles à monter.

    Arrêter la chaînette.


    Montage ouvert1bis


    Repérer le brin arrière des mailles de la chaînette.






    Montage ouvert


    Prendre l'aiguille à tricoter et la laine choisie pour votre tricot,

    relever 1 maille dans le brin arrière de chaque maille de la

    chaînette :

    Montage ouvert bis






    Puis tricoter normalement selon les instructions du modèle.



    Une fois l'ouvrage terminé, au moment où l'on veut retrouver les mailles libres, à la base, il suffit de détricoter la chaînette en enfilant l'aiguille à tricoter dans chacune des mailles du premier rang.


    Montage ouvert2> Avec des aiguilles plus fines que le reste de l'ouvrage, tricoter un

    premier rang à l'endroit sur l'endroit, ou à l'envers sur l'envers.

    Sans cela, les boucles des mailles tric. auparavant en jersey

    endroit avec des aiguilles plus grosses se voient très nettement.



    5) Le montage bonneterie :

    > Ce montage est aussi joli sur l'endroit que sur l'envers du tricot quand on tricote des côtes 1/1.

    Prévoir un fil de montage 3 fois plus long que la largeur de la pièce à tricoter et des aiguilles plus fines d'une demi-taille que celles prévues pour tricoter les côtes.

    Bonneterie 1


    > Maintenir le fil avec l'annulaire et le majeur, et former une

    boucle entre le pouce et l'index.

    Piquer l'aiguille sous le fil, d'avant en arrière, et la faire pivoter

    vers l'avant.


    Bonneterie 2


    Une boucle apparaît dessus.

    Retenir cette boucle (= maille lisière) avec le pouce.




    Bonneterie 3


    * Passer l'aiguille sous le fil tenu par le pouce.

    Puis attraper le fil tenu par l'index de haut en bas, et le ramener

    vers l'avant, en passant sous le fil du pouce.



    Bonneterie 4


    Le fil tenu par le pouce se trouve à présent derrière la première

    maille (endroit), c'est-à-dire derrière l'aiguille.




    Bonneterie 5


    ** Passer l'aiguille sous le fil tenu par l'index, d'arrière en avant,

    et le ramener vers l'arrière, sous le fil du pouce.




    Bonneterie 7


    Le fil tenu par l'index se trouve devant la maille (envers), c'est-

    à-dire devant l'aiguille.

    Cette maille envers est montée "dans le mauvais sens", et devra

    être tordue au premier rang.


    Bonneterie 7


    Recommencer les étapes * et ** jusqu'à obtenir le nombre total de

    mailles demandé.

    Terminer le rang par une maille "endroit" (= étape *).


    Retourner l'ouvrage :

    Rang1 : 1m. lis., *1m. end. torse, 1m. gliss à l'envers*, répéter de * à * jusqu'à la fin du rang.

    Bonneterie 8


    1m. end. torse = tricoter la maille à l'endroit mais en la piquant sous son brin arrière.


    Bonneterie 9


    1m. gliss. à l'env. = passer le fil devant le travail, prendre la maille comme pour la tricoter à l'envers et la faire glisser sur l'aiguille droite sans la tricoter, repasser le fil derrière l'ouvrage.



    Rangs 2, 3 et 4 : tricoter les m. end. à l'endroit et glisser les m. env. à l'envers.

    À partir du Rang5, continuer, avec des aiguilles de la grosseur appropriée, en tricotant en côtes 1/1.


    6) Le montage d'Annie :

    > Voici un autre montage sur 1 aiguille. Il permet de créer des mailles à un rythme régulier. Une fois ces mailles tricotées, elles se détendent légèrement pour obtenir un bord souple.

    > Prendre le fil de la pelote dans la main droite et l'entourer autour du pouce : prévoir assez de fil pour le montage. 

    Montage Annie1


    Placer l'aiguille.

    Positionner le fil de montage sur l'aiguille.




    Montage Annie2


    Pivoter le pouce, dans un mouvement vers le bas, sur le fil de la

    pelote pour former une boucle autour du doigt.

    Insérer l'aiguille dans cette boucle, le fil de la pelote est toujours

    sur l'aiguille.


    Montage Annie3


    Prendre le fil de la pelote et le passer par-dessus la boucle

    formée par le pouce.




    Montage Annie4


    Transférer la boucle du pouce sur l'aiguille.





    Montage Annie5


    Tirer sur les deux fils.

    On obtient 2 mailles montées sur l'aiguille.




    Montage Annie2


    Pour former toutes les mailles suivantes :


    1- Former une boucle autour du pouce.

    Insérer l'aiguille dans celle-ci.



    Montage Annie7


    2- Passer le fil de la pelote par-dessus la boucle du pouce, entre

    celui-ci et l'aiguille.

    3- Transférer la boucle du pouce sur l'aiguille en passant

    par-dessus le fil de la pelote.


    Tirer sur les fils pour former une belle maille.

    Répéter les actions 1-, 2- et 3-, jusqu'à obtenir le nombre de mailles souhaité par le modèle.

    Au final, on a :

    Montage Annie8








    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique