• Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) Crocheter sous un seul brin

    3) Travailler entre deux mailles

    4) Mailles en relief

    5) Crocheter des mailles enchaînées

    6) Les épis

    7) Le point croisé simple

    8) Le point torsadé derrière

     

     

    1) Introduction : 

    > À partir des points de base, on peut obtenir des effets variés en piquant le crochet ailleurs que sous les 2 brins supérieurs de la maille du rang précédent : par exemple sous un seul brin de la maille, entre les mailles, ou de façon horizontale sous les mailles du rang précédent...

    > Ces nouveaux points donneront plus de relief à un vêtement mais le rendront aussi plus épais et plus chaud.

    > Commencer toujours par réaliser une chaînette de base, puis un rang dans le point choisi.


    2) Crocheter sous un seul brin :

    > Le fait de piquer le crochet uniquement sous le brin avant des mailles du rang précédent (au lieu de sous les deux brins) donne un relief de lignes horizontales et une texture plus souple, moins dense.

    Le relief est différent selon qu'on travaille le brin avant ou/et le brin arrière des mailles.

    > Pour faire une maille serrée dans le brin avant d'une maille, glisser le crochet uniquement sous le brin qui est le plus proche de soi. Faire 1 jeté, le tirer sous ce brin. Puis continuer la maille serrée en réalisant 1 jeté que l'on passe à travers les 2 boucles du crochet.

    Le tissu obtenu présente un léger relief de lignes horizontales formées par le brin arrière qui n'a pas été travaillé.

      > Pour faire une maille serrée dans le brin arrière d'une maille, glisser le crochet uniquement sous le brin qui est le plus éloigné de soi. Faire 1 jeté, le tirer sous ce brin. Puis continuer la maille serrée en réalisant 1 jeté que l'on passe à travers les 2 boucles du crochet.

    Le tissu obtenu présente un relief de lignes horizontales plus prononcé. Ce travail est aussi un petit peu plus long et utilise davantage de fil.

     > Lors d'un travail en rangs, piquer le crochet en prenant le brin arrière de la maille suivante, puis au rang retour, travailler en prenant le brin avant de la maille suivante.

     > Lors d'un travail en tours (où l'on ne voit que l'endroit de l'ouvrage), piquer toujours le crochet dans le brin arrière des mailles du tours précédent.

     

    3) Travailler entre deux mailles :

    > Cette technique est rapide et facile, elle consiste à piquer le crochet entre les mailles du rang précédent. L'ouvrage obtenu paraît plus épais, mais aussi plus ajouré.

    > À partir du deuxième rang, crocheter les brides (par ex.) en piquant le crochet sous le rang précédent  et entre les mailles :

    Entre deux points

     

    4) Mailles en relief :

    > Prenant l'exemple de la bride : on donne un effet de relief à la bride sur l'endroit ou sur l'envers de l'ouvrage en travaillant horizontalement certaines brides à partir du second rang autour du jambage de la bride du rang précédent.

      > La br.rel.piq.dev. (= bride à relief piquée devant) :

    Faire le premier rang tout en brides.

    Bride en relief

    Rang2 : 1bride, *1jeté sur le crochet, piquer le crochet derrière le

    jambage de la bride du rang précédent (en gardant le crochet sur

    l'endroit du travail), 1jeté, le ramener en allongeant la boucle,

    1jeté, le ramener au travers des 2 premières boucles du crochet,

    1jeté, le ramener au travers des 2 dernières boucles*,

    répéter de * à *.

    Gros plan sur le point de piqûre :

    bride relief 1









       > La br.rel.piq.der. (= bride à relief piquée derrière) :

    Travailler les 2 premiers rangs comme expliqué ci-dessus.

    bride en relief


    Rang3 : 1bride, *1jeté sur le crochet, piquer le crochet devant le

    jambage de la bride du rang précédent (en passant le crochet

    d'arrière en avant de droite à gauche autour de la bride indiquée),

    1jeté, le ramener en allongeant la boucle, 1jeté, le ramener au

    travers des 2 premières boucles du crochet, 1jeté, le ramener au

    travers des 2 dernières boucles*,

    répéter de * à *.



    > En alternant des brides en relief piquées devant puis derrière ..., on peut obtenir :

    BRIDE EN RELIEF


    5) Les épis :

    > Les épis sont des boucles en forme de flèches sur la surface du travail.

    > Le principe est de piquer le crochet plus bas que pour les mailles normales (2 ou 3 rangs plus bas). Pour cela, piquer le crochet à la base de la maille suivante, faire un jeté et le tirer à la hauteur de la maille serrée précédente, on obtient 2 boucles sur le crochet, faire un jeté et le tirer à travers ces 2 boucles :

    Epis

     

    6) Crocheter des mailles enchaînées :

    > Les doubles brides, par exemple, peuvent être liées les unes aux autres pour supprimer l'espace entre ces mailles. Pour un rang de dble-br. enchaînées, on obtient l'aspect de plusieurs rangs de mailles serrées crochetées en même temps et dans la même direction.7

    > Réaliser un premier rang de dble-br.

    Mailles chaînes



    Piquer le crochet dans la plus haute des 2 boucles horizontales du

    jambage de la dernière dble-br. crochetée, tirer un jeté.



    Mailles chaînes 2


    Piquer le crochet dans la plus basse des 2 boucles horizontales du

    jambage de cette même dble-br., tirer un jeté;

    On obtient 3 boucles sur le crochet.



    Mailles chaînes 3


    Piquer le crochet sous les 2 brins supérieurs de la maille du rang

    précédent, tirer un jeté.

    On obtient donc 4 mailles sur le crochet.



    Ensuite on crochète comme pour une double bride normale :

    Faire un jeté et le tirer à travers les 2 premières boucles du crochet > il reste 3 boucles sur le crochet. Faire un jeté et le tirer à travers les 2 boucles suivantes sur le crochet. Faire un dernier jeté et le tirer à travers les 2 boucles restantes. >> Création d'1dle-br chaînée.

     

    7) Le point croisé simple :

    > Pour faire 2 brides croisées : sauter 1m., 1br. dans la maille suivante, puis faire 1 br. dans la maille sautée :

    Point croisé simple

    On obtient :

    Point croisé simple


    8) Le point torsadé derrière :

    > Pour commencer la torsade :

    Point torsadé


    Sauter 3m., faire 3br. dans chacune des 3m. suivantes.



    Point torsadé


    Passer le crochet derrière ces 3br. et le piquer, d'avant en arrière, dans la première maille sautée du rang précédent, faire une bride ; faire de même dans la deuxième et troisième maille sautée.



     


    2 commentaires
  • Chaussettes grises

    Sommaire de la page :

    1) Avant de commencer

    2) La pointe

    3) Le pied, le talon et le cou-de-pied

    4) Le dos du talon

    5) La tige

     

    1) Avant de commencer :

    > Voici une technique de base permettant de réaliser des chaussettes originales et uniques en un temps record. Elle donne la forme à l'accessoire en 4 étapes ; mais, pour toutes les pointures, on crée ses propres combinaisons de couleurs, de points, de textures...

    > Cette méthode, utilisable à tout moment et partout, nécessite un matériel léger : 1 crochet (de 2,5 à 4mm) et de 2 à 4 pelotes de laine selon la taille du pied et la hauteur de la tige. Un crochet n°4 permettra d'obtenir une paire de chaussettes bien épaisse, idéale en hiver ; alors qu'avec un crochet n°2.5, le travail sera plus raffiné, l'ouvrage épousera mieux le pied.

    Pour le choix du fil, il est nécessaire de réaliser un échantillon. Pour cela, crocheter un carré de 10x10cm de demi-brides :

    - avec le crochet n°2,5 et le fil de son choix, on doit obtenir 23m/18rgs ;

    - avec le crochet n°3, 19m/12rgs ;

    - avec le crochet n°4, 17m/11rgs.

    > Le motif de base est la demi-bride (=dm-br.) pour la pointe et le cou-de-pied ; ce sont les étapes où se trouvent les augmentations ou les diminutions qui donnent la forme de la chaussette. La maille serrée (=m.s.) est utilisée pour le dos du talon. La semelle, le dessus du pied, la tige peuvent être crochetés dans tous les points que l'on souhaite.

    > Il est important de connaître quelques techniques simples du crochet :

    Légende

    - La maille coulée (=m.c.) permet de fermer chaque tour. En utilisant une série de m.c., on repositionne le crochet le long du dernier rang crocheté : cela permet de commencer un nouveau tour à un autre endroit.

    - Les mailles en l'air pour tourner (=ml.) : à la fin d'un tour, après la m.c., on réalise 1ml. pour commencer un tour de m.s., ou 2ml. pour un tour de dm-br., ou 3ml. pour un tour de br., ... ; puis on tourne l'ouvrage pour que le début du tour ne se décale pas.

    - Pour augmenter d'1 maille, il suffit de crocheter 2 mailles dans 1 maille du rang précédent : on pique le crochet deux fois au même endroit (= même point de piqûre).

    - Pour les diminutions, on parle de 2 mailles arrêtées ensemble : crocheter une première maille sans réaliser le dernier jeté, piquer directement dans la maille suivante, crocheter une seconde maille, tirer le dernier jeté à travers toutes les boucles du crochet en une fois.

    > Schéma d'une chaussette :

    Schéma chaussettes

    > Tableau des pointures :

    Tableau pointures

    > Méthode en 4 étapes donc ; on commence par la pointe pour finir par la tige.

    L'exemple présenté ici est crocheté avec un crochet n°2.5, une laine (acrylique, laine d'agneau) recommandée avec des aiguilles n°2/3. Le point de base est en demi-brides.

     

    2) Première étape : la pointe : 

    > Le diagramme 1 représente la formation de la pointe :

    Diagr1

    S'en suit une explication écrite avec photos.

    > Faire un rond de base (voir Art."Crochet en rond) :

    rond base1Rond base2Rond base 3Rond base 4





    > Crocheter 8dm-br. dans le cercle :

    8 dm br 18 dm br






    Chaque tour est fermé par 1m.c. :

    mc

    Puis effectuer 2ml. (=1dm-br.) et tourner :

    2ml tourner

    *Remarque : les mailles pour tourner représentent le milieu de la semelle (voir diagr.1).

    > On double le nombre de mailles au deuxième tour :

    tour 2

    > À partir du troisième tour, ne pas piquer le crochet dans la m.c., mais dans la maille suivante ; on augmente de 4 mailles par tour : marquer les 2 mailles centrales (voir Diagr.1), crocheter 2 dm-br. dans chaque maille qui se trouve de chaque côté de chaque maille centrale.

    Augmentation1Augmentation2Augmentation3





    Tour après tour, ces augmentations doivent se superposer les unes sur les autres.

    > Crocheter le nombre de tour en fonction de la pointure choisie :

    Tableau1

    Si on utilise un crochet n°3 à 4, faire 2 tours de moins : pour une taille 39, réaliser 7 tours d'augmentations pour obtenir 36 mailles.

    > Une fois les tours d'augmentations effectués, la pointe est terminée :

    Pointe








    3) Le pied, le talon et le cou-de-pied :

    > Le pied se crochète en tour, tout droit. Ni augmentations, ni diminutions, on doit toujours garder le même nombre de mailles et toujours tourner l'ouvrage après chaque tour pour que les ml. restent bien au milieu de la semelle. On utilise les points et les couleurs que l'on veut : points en relief, ajourés, rayures en alternant dm-br. et br., ...

    Pour la longueur du pied, effectuer autant de tour qu'il faut pour atteindre une hauteur totale (= de la pointe au début du talon) de :

    Tableau2

    On obtient :

    Pied

    > Une fois la longueur souhaitée atteinte, on réalise à nouveau des augmentations pour donner forme au talon et au cou-de-pied. On réalise des tours de dm-br.

    Marquer les 2 mailles centrales (= numéro des mailles centrales, du premier tour, indiqué dans Tableau3) ; crocheter respectivement 2 dm-br. dans la maille avant et après la maille centrale de droite ainsi qu'avant et après la maille centrale de gauche (= 4 augmentations par tour) et cela sur plusieurs tours, voir Tableau3 : 

    Tableau3

    On obtient :

    Cou de pied talon

    *Remarque : les augmentations doivent se superposer les unes sur les autres :

    Cou de pied augmentations


    4) Le dos du talon :

    Dos talon


    > Le dos du talon se crochète en rangs de mailles serrées : le

    nombre de maille et le nombre de rangs à réaliser sont différents

    selon la pointure (voir Tableau 4).




    Suivre le diagramme 2 : les dm-br. noires sont les mailles du dernier tour du talon (de l'étape 2) ; s'en suit les explications écrites.

    Diagramme2

    > Commencer par repositionner le crochet en effectuant une série de m.c. (voir Tableau 4 pour connaître le nombre de m.c. à faire) : le crochet doit se trouver à droite de l'ouvrage, l'endroit face à soi :

    Série mc 1

    > Rang1 : 1m.s. dans la deuxième m.c. à partir du crochet, x m.s. (voir Tabl.4), terminer le rang par 2m.s. arrêtés ensemble. Tourner l'ouvrage.

    > Les rangs suivants commencent par 1m.s. dans la dernière m.s. crochetée, x m.s., et se terminent par 2m.s. arrêtées ensemble.

    2ms ens


    *Remarque : 2m.s. arrêtées ensemble : piquer le crochet dans la dernière m.s. (du rang précédent) du dos de talon, tirer un jeté, piquer dans la dm-br. (représentée en noir sur le diagr.2) du bord latéral du talon (dernier tour de l'étape 2), tirer un jeté, faire un jeté et le tirer à travers les 3 boucles du crochet, tourner.


    > Continuer d'après le diagramme en effectuant le nombre de rangs correspondant à la pointure choisie :

    Tableau4

    On obtient :

    Dos talon 2


    5) Dernière étape : la tige :

    > La tige commence à la fin du dos du talon, donc avec le 19e rang (si pointure 36/41) du diagramme 2.

    > Ensuite pour donner la forme souhaitée, on doit faire 1, 2 ou 3 tours de diminutions selon la pointure choisie (Tours 20 et 21 représentés sur Diagr.2), pour cela :

    Série mc 2


    - Tout d'abord, il faut repositionner le crochet au milieu du

    dernier rang de m.s., en réalisant la même série de m.c. que pour le

    début du dos du talon (voir Tabl.4).




    Diminutions

    - Crocheter en tour(s) de dm-br., comme indiqué par Diagr.2, en

    diminuant de 2 mailles par tour.

    Pour diminuer, on arrête 2 mailles ensemble : 1 maille du dos du

    talon avec 1 dm-br. du bord latéral.


    > De la pointure 20 à 29, réaliser un seul tour de diminutions ; de la pointure 30 à 41, faire 2 tours ; et enfin, de la pointure 42 à 47, 3 tours.

    > On obtient le nombre de mailles initiales du pied (voir Tabl.1) :

    Cou de pied







    > Continuer droit, en tours, pour terminer la tige, avec le point et les couleurs choisis.

    > une fois la longueur souhaitée atteinte, on peut soit arrêter le fil et le rentrer ; soit réaliser une bordure en point écrevisse ou en mailles serrées ; soit plier l'ouvrage pour faire un ourlet...


    >>>>>>> Crocheter la seconde chaussette de la même façon.





    23 commentaires
  •  

    CRÉER SES PROPRES CHAUSSETTES !

    > Avant de commencer. > La pointe. > Le pied, le talon et le cou-de-pied. > Le dos du talon. > La tige.



    2 commentaires
  •  

    Sommaire de la page :

    1) Des lisières droites

    2) Compter le nombre de mailles

    3) Changer de fil

    4) Former des rayures de couleurs

    5) Arrêter l'ouvrage

    6) Rentrer les fils

     

     

    1) Obtenir des lisières droites :

     Pour avoir des lisières droites et garder toujours le même nombre de mailles, il existe deux façons.

    > La plus courante, les ml. au début du rang comptent comme la première maille :

    Pour commencer le rang, sauter la dernière maille du rang précédent :

    Lisières droites 1

    Quand on arrive à la fin du rang, faire une maille dans la dernière des ml. qui forment la première maille du rang précédent :

    Lisières droites 2

    > Les ml. ne comptent pas comme la première maille. Cette seconde méthode convient pour les points bas (les m.s. par exemple) et évite le jour qui se crée quand les mailles en l'air servent de première maille. Cependant, elle donne des lisières inégales.

    Pour commencer le rang, travailler dans la dernière maille du rang précédent :

    Lisières droites 3

    Lorsque l'on arrive à la fin du rang, ne pas travailler dans la dernière maille :

    Lisières droites 4

     

    2) Compter le nombre de mailles : 

    > On compte les mailles dites basses (les m.s. par exemple) en considérant les boucles formées au sommet des mailles :

    Compter mailles

    > Pour les mailles plus hautes (les brides par exemple), on compte les barres verticales : 1 barre = 1 maille.

     

    3) Changer de fil :

    > Lorsque la pelote est terminée ou que l'on souhaite changer de couleur, pas besoin d'arrêter l'ouvrage. Il suffit de continuer le travail en réalisant un jeté avec le nouveau fil au moment voulu.

    > Par exemple lors d'un rang de mailles serrées :

    Avec le Col.A, tricoter normalement jusqu'à l'endroit du changement de couleur.

    Piquer le crochet dans la maille suivante, faire un jeté avec le fil de Col.A., tirer la boucle à travers la maille. > On obtient 2 boucles Col.A. sur le crochet.

    Changement fil

     

    Ensuite, lâcher le fil Col.A. et prendre le nouveau fil Col.B. et faire

    un jeté avec ce dernier. Tirer ce fil à travers les 2 boucles du

    crochet pour achever la maille serrée.

     

    Changement fil1

     

    Crocheter les mailles suivantes en Col.B., en insérant les 2

    extrémités libres de Col.A. et Col.B. dans les quelques mailles

    suivantes, puis les couper à ras.

     

    Les extrémités des pelotes sont ainsi rentrées.

    > Par exemple lors d'un rang de brides :

    change coul br

     

    Juste avant d'attraper le dernier jeté de la bride, changer de brin de couleur et faire ce dernier jeté avec ce nouveau coloris et le tirer à travers les 2 boucles du crochet, en laissant l'ancien fil le long du rang précédent.

     

    change coul br 2

     

    Travailler avec le nouveau fil, en piquant le crochet sous les 2 brins supérieurs de la maille suivante et sous les 2 extrémités des fils, ainsi ils seront intégrés dans le nouveau rang et donc invisibles.

     

    > Pour un travail en rond, on change de fil à la fin d'un tour. Au moment de faire la maille coulée, prendre le nouveau fil pour fermer le tour.

     

    4) Former des rayures de couleurs :

    > Technique "Raccord de fil" : on doit changer de fil lorsque l'on arrive en fin de rang.

    Commencer la dernière maille normalement en Col.A., puis changer de fil (Col.B.) au moment où l'on doit tirer le dernier jeté à travers les dernières boucles du crochet (ne pas couper le fil de Col.A.) : On obtient une boucle sur le crochet du coloris à utiliser.

    Tourner l'ouvrage, réaliser les mailles pour tourner et crocheter les mailles sur un nombre de rang pair en Col.B. Au prochain changement reprendre le Col.A., le fil longe la lisière.

     

    5) Arrêter l'ouvrage :

    > Lorsque l'on a terminé une pièce, on doit l'arrêter pour empêcher les mailles de se défaire.

    Pour "arrêter l'ouvrage", couper le fil en conservant ≈ 15cm. Faire passer l'extrémité libre du fil à travers la boucle se trouvant sur le crochet et serrer.

     

    6) Rentrer les fils :

    Rentrer les fils

     

    À l'aide d'une aiguille à laine, insérer le fil à l'intérieur de quelques

    mailles sur l'envers de l'ouvrage, puis couper l'excédent de fil.

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire

  • Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) La maille coulée

    3) La maille serrée

    4) La bride simple

    5) La demi-bride

    6) La double bride

    7) La triple bride

    8) Signes et symboles


    1) Introduction :

    > Il est facile d'apprendre les points de crochet car ils sont tous faits de la manière, que l'ouvrage soit plat et retourné à la fin de chaque rang ou qu'il soit circulaire et non retourné. Ces points de base varient en hauteur : c'est le nombre de jetés que l'on fait sur le crochet qui détermine la hauteur et la largeur de ces points.

    > Les points étant bien plus plats devant que derrière, l'ouvrage a plus de tenue lorsqu'il est crocheté en rangs, parce que l'on voit les points sur l'envers et sur l'endroit. La surface est plus lisse quand on crochète en rond, sans retourner l'ouvrage, car on ne voit alors que l'endroit.

    > Tous les points présentés ici sont crochetés en rangs (on tourne l'ouvrage avant chaque rang) et en piquant sous les 2 brins des mailles du rang précédent. Il existe d'autres façons, voir Art."Les Variantes.


    2) La maille coulée : mc. :

    > À partir de la chaînette de base, on peut réaliser des rangs ou des tours en mailles coulées, on obtiendra un aspect très dense et très raide.

    > Réaliser une chaînette de base.

    Maintenir la chaînette entre le pouce et le majeur de la main gauche, tendre le fil à l'aide de l'index.

    Maille coulée 1


    Piquer le crochet (ou "faire passer son extrémité") dans la

    deuxième maille en l'air à partir du crochet, d'avant en arrière

    sous le fil supérieur.


    Faire un jeté (ou "enrouler le fil autour du crochet en faisant

    passer la pointe du crochet de gauche à droite sous le fil")


    Maille coulée 2et le ramener à travers la maille en l'air de la chaînette et la

    boucle se trouvant sur le crochet.


    > Une nouvelle boucle se forme sur le crochet >> création d'une maille coulée.

    Piquer dans la maille suivante et répéter "piquer, 1jeté, 2boucles" jusqu'à la fin du rang.

    > On commence toujours un rang de mailles coulées par 1ml. et on pique le crochet dans la tête de la première maille à partir du crochet.


    > Ce type de maille est généralement utilisé :

    - pour fermer un tour dans un travail en rond (Voir Art."Crochet en Rond.) ;

    - pour travailler de manière invisible sur d'autres mailles afin d'atteindre un endroit donné de l'ouvrage (voir Mod."Chaussettes colorées) ;

    - pour diminuer (Art."Augmenter/diminuer) ;

    - ou encore pour faire des coutures (Art."Couture avec crochet).


    3) La maille serrée : m.s. :

     > La maille serrée crée un tissu dense mais assez souple, qui convient aux modèles exigeant une certaine résistance :

    rangs de m.s.

    > En combinant mailles serrées et mailles en l'air, on obtient des tissus plus aérés (voir Mod."Plaid Camouflage).

    > Réaliser une chaînette de base.

    Piquer le crochet dans la deuxième maille en l'air à partir du crochet d'avant en arrière sous le fil supérieur.

    Maille serrée 1

    Faire un jeté et le tirer à travers la maille de la chaînette

    uniquement > on obtient 2 boucles sur le crochet.



    Maille serrée 2


    Faire un jeté et le tirer à travers ces 2 boucles > une nouvelle

    boucle se forme sur le crochet >> création d'une maille serrée.





    Piquer dans la maille suivante et répéter "piquer, 1jeté, 1boucle, 1jeté, 2boucles" jusqu'à la fin du rang, et tourner l'ouvrage.

    > On commence toujours un rang de mailles serrées par 1ml. et on pique le crochet dans la tête de la première maille à partir du crochet sous les deux brins supérieurs.


    4) La bride simple : br. :

    > La bride est 2 fois plus haute que la maille serrée. Le résultat est plus aéré, moins dense et offre donc une texture souple et légère.

    > Réaliser une chaînette de base.

    Bride2Commencer directement par faire un jeté (ou "enrouler le fil autour du crochet en faisant passer la pointe du crochet de gauche à droite sous le fil").

    Piquer le crochet dans la quatrième maille en l'air de la chaînette, à partir du crochet d'avant en arrière sous le fil supérieur.


    Faire 1jeté et le tirer à travers la ml. > On obtient 3 boucles sur le crochet.

    Bride 1

    1) Faire un jeté et le tirer à travers les 2 premières boucles du crochet > il reste 2 boucles sur le crochet.

    2) Faire un jeté et le tirer à travers les 2 boucles restantes sur le crochet > il reste 1 boucle sur crochet >> création de la première bride.


    Piquer dans la maille suivante et répéter "1jeté, piquer, 1jeté à travers ml., 1jeté, 2boucles, 1jeté, 2boucles" jusqu'à la fin du rang et tourner l'ouvrage.

    > On commence toujours un rang de brides par 3ml. (ou mailles pour tourner) : ces mailles comptent pour le première maille du rang, il faut donc, pour crocheter la bride suivante, piquer le crochet directement  sous les deux brins supérieurs de la deuxième maille du rang précédent.


    5) La demi-bride : dm-br. :

    > La demi-bride est un peu moins haute que la bride ; crocheter en rangs, elle donne un ouvrage un peu plus lâche et un bel effet de rayures.

    > Réaliser une chaînette de base.

    Demi bride1


    Commencer directement par faire un jeté .

    Piquer le crochet dans la troisième maille en l'air de la chaînette, à partir du crochet d'avant en arrière sous le fil supérieur.


    Demi bride2

    Faire un jeté et le tirer à travers la ml. > On obtient 3 boucles sur le crochet.



    Demi bride3Faire un 3e jeté et le tirer à travers ces 3 boucles en une fois > il reste 1 boucle

    sur le crochet >> création de la première demi-bride.


    Piquer dans la maille suivante et répéter "1jeté, piquer, 1jeté à travers ml., 1jeté, 3boucles" jusqu'à la fin du rang, et tourner l'ouvrage.

    > On commence toujours un rang de demi-brides par 2 mailles pour tourner : ces mailles comptent pour le première maille du rang, il faut donc, pour crocheter la demi-bride suivante, piquer le crochet directement  sous les deux brins supérieurs de la première maille à partir du crochet.


    6) La double bride : dble br. :

    > La double bride est un peu plus haute que la bride.

    > Réaliser une chaînette de base.

    dble bride1

    Commencer par faire 2 jetés (ou "enrouler le fil autour du crochet en faisant passer la pointe du crochet de gauche à droite 2 fois sous le fil").

    Piquer le crochet dans la cinquième maille en l'air de la chaînette, à partir du crochet d'avant en arrière sous le fil supérieur.


    Faire un jeté et le tirer à travers la ml. > On obtient 4 boucles sur le crochet.

    Double bride2Faire un jeté et le tirer à travers les 2 premières boucles du crochet > il reste 3 boucles sur le crochet.


    Double bride3Faire un 5e jeté et le tirer à travers les 2 boucles suivantes sur le crochet.



    Double bride4


    Faire un dernier jeté et le tirer à travers les 2 boucles restantes. >> Création d'1dle br.


    Piquer dans la maille suivante et répéter "2jetés, piquer, 1jeté à travers ml., 1jeté, 2boucles, 1jeté, 2boucles, 1jeté, 2boucles" jusqu'à la fin du rang et tourner l'ouvrage.

    > On commence toujours un rang de doubles brides par 4ml. (ou mailles pour tourner) : ces mailles comptent pour le première maille du rang, il faut donc, pour crocheter la bride suivante, piquer le crochet directement  sous les deux brins supérieurs de la deuxième maille à partir du crochet.


    7) La triple bride : tr. br. :

    > Cette maille à la tige très haute s'utilise davantage pour créer des points fantaisie que pour faire tout un ouvrage.

    > Réaliser une chaînette de base.

    Commencer par faire 3 jetés (ou "enrouler le fil autour du crochet en faisant passer la pointe du crochet de gauche à droite 3 fois sous le fil").

    Piquer le crochet dans la sixième maille en l'air de la chaînette, à partir du crochet d'avant en arrière sous le fil supérieur.

    Faire un jeté et le tirer à travers la ml. > On obtient 5 boucles sur le crochet.

    Faire un jeté et le tirer à travers les 2 premières boucles du crochet > il reste 4 boucles sur le crochet.

    Faire un jeté et le tirer à travers les 2 premières boucles du crochet > il reste 3 boucles sur le crochet.

    Faire un jeté et le tirer à travers les 2 premières boucles du crochet > il reste 2 boucles sur le crochet.

    Faire un jeté et le tirer à travers les 2 boucles restantes du crochet >> Création d'1 tr. br.

    Triple bride

    Piquer dans la maille suivante et répéter "3jetés, piquer, 1jeté à travers ml., 1jeté, 2boucles, 1jeté, 2boucles, 1jeté, 2boucles, 1jeté, 2boucles" jusqu'à la fin du rang et tourner l'ouvrage.


    > On commence toujours un rang de triples brides par 5ml. (ou mailles pour tourner) : ces mailles comptent pour le première maille du rang, il faut donc, pour crocheter la bride suivante, piquer le crochet directement  sous les deux brins supérieurs de la deuxième maille à partir du crochet.


    8) Signes et symboles :

    Symboles



    > Dès que l'on connaît les différents points de crochet, il est alors

    facile de les identifier à leur symbole respectif, la lecture des

    schémas devient ainsi plus évidente lorsque l'on réalise un ouvrage.

    Chaque symbole correspond à un point.

    Avant de commencer le travail, il faut se familiariser avec les

    explications des points et des symboles.





    > Les signes, tels que les astérisques *, les ronds ° et les parenthèses (), expriment une répétition.

    Les explications du motif à répéter sont inscrites entre les * * et doivent être multipliées sur le rang autant de fois qu'il est indiqué dans les explications.

    Parfois, sur un même rang, différents motifs sont à répéter : pour les différencier, on utilise en plus les ° °.

    Les ( ) indiquent un ensemble de points à réaliser souvent dans une même maille de base





    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique