• Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) Les poches appliquées

    3) Les poches fendues à l'horizontale à bord franc

    4) Les poches fendues à l'horizontale avec une bordure côtelée



    1) Introduction :

    > Les poches, utiles ou décoratives, ajoutent style et confort à un vêtement.

    > On distingue les poches appliquées qui sont tricotées séparément et cousues sur l'endroit du tricot, et les poches fendues composées d'une bordure et d'un fond de poche tricoté à part.

    L'ouverture des poches fendues sont placées au tiers de la largeur du devant à partir de la couture du côté. Cette ouverture est soit une bordure réalisée en même que le tricot ; soit des mailles en attente (on tricote la bordure ensuite) ; soit des mailles rabattues (que l'on relève et tricote ensuite). Le fond de poche est quand à lui réalisé à part.


    2) Les poches appliquées :

    > C'est la plus simple à réaliser. Elle se tricote à part selon la largeur et la longueur souhaitées (utiliser l'échantillon), et l'on peut employer n'importe quel point.

    Couture poche



    Elle est ensuite cousue sur l'endroit de l'ouvrage, en suivant très

    précisément les mailles et les rangs, sur elle-même et sur le tricot.




    > On peut également relever les mailles à l'emplacement de la base de la poche, la tricoter et enfin coudre uniquement ses côtés.

    > Pour les poches appliquées en jersey, réaliser une bordure pour éviter que son ouverture s'enroule. Celles au point de riz ou au point mousse ne nécessitent pas forcément de bordure.

    La bordure d'une poche est réalisée avec des aiguilles plus fines et un point extensible comme les côtes ou le point de riz.


    3) Les poches fendues à l'horizontale à bord franc :

    Poche fendue bord franc> L'ouverture de cette poche est réalisée en arrêtant les mailles du tricot. On rabat les mailles à l'envers si le tricot est en jersey endroit, ou on les rabat à l'endroit s'il est en jersey envers. Le bord franc roule sur lui-même.

    La largeur de la poche est déterminée par le nombre de mailles rabattues.


    > Tricoter le fond de poche à part, de la largeur voulue. Une fois la hauteur de poche atteinte, mettre les mailles en attente.

    Tricoter le devant jusqu'à l'emplacement de la poche, puis rabattre le nombre de mailles souhaité (= nombre de mailles du fond de poche), puis terminer le rang.

    Au rang suivant, tricoter jusqu'aux mailles rabattues, puis continuer en tricotant les mailles en attente du fond de poche avec l'aiguille droite, puis terminer le rang de l'ouvrage.


    4) Les poches fendues à l'horizontale avec une bordure côtelée :

    > Déterminer l'emplacement et la largeur de la poche (= x mailles).

    > Tricoter le fond de poche à part, de la largeur voulue. Une fois la hauteur de poche atteinte, mettre les mailles en attente.

    Tricoter le devant jusqu'à l'emplacement de la bordure de la poche, et tricoter en côtes sur 4 rangs sur les x mailles correspondant à la largeur de la poche. Au rang suivant (rang endroit), rabattre le nombre de mailles souhaité (= nombre de mailles du fond de poche) comme elles se présentent, puis terminer le rang. On obtient :

     ouverture poche 



    Au rang suivant, tricoter jusqu'aux mailles rabattues, puis continuer en tricotant les mailles en attente du fond de poche avec l'aiguille droite :

    Fond de poche








    Enfin terminer le rang de l'ouvrage. Au rang suivant, tricoter sur toutes les mailles, et on obtient :

    Final poche






     



    2 commentaires

  • Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) L'emmanchure classique

    3) L'emmanchure raglan

    4) L'emmanchure semi-raglan

    5) L'emmanchure au carré

    6) L'emmanchure droite

    7) L'emmanchure "chauve-souris"


    1) Introduction :

    > La forme des emmanchures et des manches est réalisée selon le façonnage déterminé par le modèle choisi.

    > Il existe plusieurs façons de "monter une manche" :

    - Après avoir réaliser la couture aux épaules, coudre les côtés des manches.

    Marquer le milieu de la tête de manche, puis le faire correspondre à la couture de l'épaule.

    Monter les manches


    Placer le bord de l'emmanchure et l'ouverture de la manche l'un

    contre l'autre, puis les fixer à l'aide d'épingles, en répartissant

    l'ampleur de la tête de manche.

    Coudre la manche.

     

     

    2) L'emmanchure classique :

    Emmanchure classique


    > Elle est ajustée à la carrure et à l'épaule pour recevoir une

    manche classique et montée en soutenant la tête de manche, on

    parle de "manches tailleur".


     



    Emmanchure classique schéma















    3) L'emmanchure raglan :

    Emmanchure raglan


    > Elle est arrêtée en biais, du dessous du bras à l'encolure.

    > Elle donne beaucoup d'aisance au vêtement car elle est plus profonde que l'emmanchure classique (voir Mod."Boléro Raglan).

    > En layette, cette emmanchure est souvent formée par des diminutions à jours.




    > Les diminutions des biais de devant, du dos et des manches peuvent se faire à 2 ou 3 mailles du bord pour obtenir un effet décoratif. 

    Schéma manches raglan


    4) L'emmanchure semi-raglan :

    Emmanchure semi raglan








    5) L'emmanchure au carré :

     Emmanchure au carré


    > L'emmanchure au carré, de type kimono, est très confortable

    pour un vêtement de détente ample.

    > L'épaule doit être biaisée, et la manche se termine alors par un

    petit arrondi qui permet de continuer la ligne de l'épaule.




    6) L'emmanchure droite :

    > Ce type d'emmanchure est destiné à un vêtement "sport classique" et aux pulls amples.

    Emmanchure droite

     

    > On monte le devant comme le dos tout droit jusqu'aux épaules, sans emmanchures.

    > Les côtés des manches sont réalisés grâce à des augmentations, puis une fois la hauteur totale atteinte, rabattre toutes les mailles en une fois.



    7) L'emmanchure "chauve-souris" :

    > C'est une emmanchure basse faisant partie intégrante du vêtement : les mailles de l'arrondi et des manches sont ajoutées en plusieurs fois, aux mailles du devant et du dos : devant et manches (dos et manches) constituant une seule pièce.








    6 commentaires

  • Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) L'encolure ronde

    3) L'encolure en pointe

    4) Les différents cols

     

    1) Introduction :

    > La forme de l'encolure est réalisée selon le façonnage déterminé par le modèle. Les encolures les plus classiques sont les encolures rondes et les encolures en pointe (ou en V).

    > Terminer une encolure demande une attention particulière car, une fois achevée, elle doit être souple pour laisser passer la tête sans toutefois bâiller ou gondoler.

    > À chaque encolure correspond un col qui lui convient selon sa forme.

    Une fois les épaules assemblées, le col peut être réalisé de plusieurs façons :

    - il est tricoté séparément puis cousu sur l'encolure.

    - on peut relever les mailles de l'encolure (si elles ont étaient rabattues) sur une aiguille circulaire puis le tricoter.

    - on peut remailler les mailles en attente de l'encolure sur une aiguilles circulaire.


    2) L'encolure ronde :

    Encolure RONDE


    > En règle générale, il faut former l'encolure ronde à x cm du

    début des emmanchures ou à x cm de hauteur totale.

    Rabattre x mailles centrales : le tricot est alors "coupé en deux" ;

     le modèle nous indique "tricoter séparément chaque côté" .

    Réaliser les diminutions côté encolure comme indiqué, une fois à

    gauche et ensuite à droite.

    Et enfin continuer droit jusqu'à obtenir la hauteur totale

    souhaitée.


    > Elle peut être terminée à nu :

    Bord franc

    - par un bord franc : placer les mailles de l'encolure sur une aiguille

    circulaire, tricoter quelques rangs en jersey endroit et arrêter

    souplement toutes les mailles à l'envers.

    L'encolure roulera sur elle-même.


    - ou par un bord en côtesplacer les mailles de l'encolure sur une aiguille circulaire, tricoter en rond quelques rangs en côtes et arrêter souplement toutes les mailles comme elles se présentent.

    Bord en côtes



    L'encolure restera droite.




    > Sur cette encolure ronde, on peut également tricoter un col roulé.


    3) L'encolure en pointe, ou en V :

    Encolure en V


    > Il faut former l'encolure en V à la hauteur des emmanchures.

    Pour cela : diviser le nombre total de mailles par 2 ; tricoter jusqu'à cette maille centrale, la rabattre, puis terminer le rang.

    Le tricot est alors en deux parties, qu'il faut tricoter séparément.

    Chaque partie doit être symétrique ; le façonnage donné (= série de diminutions à 2 m. de la lisière) pour la partie gauche doit être inversement identique pour la partie droite de l'ouvrage : effet miroir.


    > Sur cette encolure, on peut tricoter un col châle, ou un col en pointe.


     4) Les différents cols :

    > Le col roulé se tricote sur une encolure ronde, ras du cou. 

     Col roulé 1

    Relever les mailles autour de cette encolure, en prenant soin de

    garder assez de souplesse pour passer la tête, et les répartir sur 4

    aiguilles à 2 pointes ou sur une aiguille circulaire.

     

    Col roulé 2

     

    Tricoter en rond sur une hauteur double de celle que l'on désire

    obtenir une fois le col terminé.

    Rabattre souplement les mailles et plier en deux sur l'endroit.




    > Le col montant convient aux encolures rondes.

    Les mailles pour un col montant peuvent être relevées autour de l'encolure une fois les coutures des épaules terminées, avec une aiguille circulaire.

    Les rangs suivants sont tricotés soit en côtes, soit au point riz , ou encore en jersey (= bord franc), selon le modèle. Rabattre souplement les mailles.


    > Le col rabattu se tricote sur toute la largeur de l'encolure y compris les bandes du devant du tricot.

    Col rabattu


    En effet, quand on tricote le devant du pull, laisser en attente les mailles des bandes de bordures. Coudre les épaules.

    Sur une aiguille circulaire, glisser les mailles en attente de la bordure de droite, relever les mailles au niveau de l'encolure, puis glisser les mailles en attente de la bordure de gauche.

     

    Tricoter le col droit et rabattre souplement.


     > Le col en pointe est souvent une bordure en côtes applicable sur une encolure en V.

    Col en pointe 1


    Sur une aiguille circulaire, placer les mailles (relevées ou en

    attente) de l'encolure dos puis les mailles d'un des côtes de

    l'encolure devant. Prendre la maille centrale (de la pointe de

    l'encolure), puis les maille du second côté de l'encolure devant.

    Le nombre total de mailles doit être divisible par 2 ou par 4, sans

    tenir compte de la maille centrale.



    Col en pointe 2


    Tricoter le premier rang de façon à placer une maille à l'envers sur l'envers à la pointe de l'encolure, et 1 ou 2 mailles endroit de chaque côté de celle-ci. Au rang suivant, tricoter une diminution double à la pointe du V. Répéter cette diminution tous les 2 rangs sur le 3 mailles du V.


    Rabattre souplement les mailles comme elles se présentent.


    > Le col châle convient aux encolures en V, ou aux gilets et autres cardigans avec une encolure en V

    Col châle


     Par exemple . Pour cela, une fois les épaules du devant cousues

    avec les épaules du dos, tricoter à part une bande aussi large que la

    base de l'encolure, puis la coudre au point arrière.

     




    > Il existe le col polo.

    Col polo1


    En tricotant le devant du pull, prévoir la patte de boutonnage que

    l'on tricote soit en même temps, soit rapportée en bordure (voir

    Art."des bordures).

     


    Col polo2

     

     Après avoir fait les coutures d'épaules, relever les mailles de

    l'encolure sauf celles de la bordure de boutonnage.

    Tricoter droit sur la hauteur désirée (7 à 10cm) pour le col en

    point de côtes 1/1 ou en jersey.

    Rabattre souplement les mailles.


    Le boutonnage se présente vers la droite pour un vêtement masculin, et vers la gauche s'il s'agit d'un vêtement féminin.

     

     



    10 commentaires

  • Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) Le rang de cassure

    3) L'ourlet simple

    4) L'ourlet dents de chat

    5) La couture de l'ourlet

    6) L'ourlet tricoté

    7) Les fronces


    1) Introduction :

    > Un ourlet constitue la terminaison du bord d'un tricot en le rendant résistant et en évitant aux mailles de rouler si celles-ci sont exécutées au point jersey. La finition par un ourlet remplace les bords en côtes.

    On l'utilise pour terminer le bas des jupes, des manches, et des vestes classiques ; ou pour réaliser les ceintures de pantalon, de short...

     

    2) Le rang de cassure :

    rang de cassure


    > Ce rang permet de souligner le bord et de replier l'ourlet facilement.

    C'est un rang tricoté à l'envers sur l'endroit de l'ouvrage, avec des aiguilles plus grosses pour obtenir plus de souplesse.

     Ce "rang de cassure" définit le bas de l'ourlet.



    3) L'ourlet simple :

    > Utiliser le montage simple pour commencer l'ouvrage. Tricoter quelques rangs en point jersey, donnant la hauteur désirée de l'ourlet ; puis sur l'envers, tricoter un rang en m. end. (= rang de cassure).

     Continuer à tricoter l'ouvrage en jersey. Le travail terminé, plier l'ourlet et coudre.

    > On peut aussi faire un ourlet semblable une fois le tricot terminé, en relevant les mailles du montage ; ce sont elles qui marqueront la pliure, et leur manque d'élasticité évitera une déformation du bord.

    On tricote en point jersey jusqu'à la hauteur désirée. Ne pas les rabattre, mais les coudre directement sur chaque maille envers correspondante en les faisant glisser une à une de l'aiguille à tricoter.

     

    4) L'ourlet dents de chat :

    > Cet ourlet convient particulièrement à la layette. Quand il est replié, le rang de trous crée des petits picots au bord du vêtement.

    des ourlets chat 1> Monter un nombre impair de mailles avec des aiguilles de 2 numéros plus fines que celles utilisées pour le corps du tricot.

    Tricoter la longueur voulue au point de jersey en finissant par 1 rang à l'envers.

    Tricoter le rang de trous comme suit : 1m. end., *1jeté (en ramenant le fil devant l'ouvrage entre les 2 aiguilles), 2m. ens. end.*, répéter de * à * tout le rang.

    Au rang suivant, tricoter les jetés et les mailles à l'envers.

    Continuer la bordure, avec les aiguilles normales, en jersey.

    L'ourlet est replié au niveau du rang de trous et cousu sur l'envers de l'ouvrage.

    On obtient :

    des ourlets chat 2







    4) La couture de l'ourlet :

    > Le bord de l'ourlet est cousu par un point de surjet (voir Art."Notions couture) :

    Couture ourlet 1


    Coudre une maille de l'ourlet avec la maille correspondante sur

    l'envers du tricot.





    > Si on termine par un ourlet, garder les mailles sur l'aiguille sans les rabattre, puis coudre une maille de l'aiguille avec une maille envers du tricot.

    Couture ourlet 2








    5) L'ourlet tricoté :

    > Monter les mailles sur des aiguilles plus petites que celles qui sont employées pour le tricot. Tricoter les rangs nécessaires à la hauteur de l'ourlet. Faire un rang de cassure pour marquer le bas de celui-ci et tricoter la même hauteur. Garder les mailles en attente sur l'aiguille.

    ourlet tricoté 1



    Glisser ensuite une autre aiguille à travers les mailles du montage.



    ourlet tricoté 2



    Puis superposer les 2 aiguilles en les séparant avec un doigt.




    Avec une troisième aiguille, tricoter ensemble une maille de chaque aiguille :

    ourlet tricoté 3ourlet tricoté 5ourlet tricoté 6








    Une fois toutes les mailles tricotés ensemble, continuer le tricot avec des aiguilles correspondant au modèle, on obtient :

    ourlet tricoté 4







    6) Les fronces :

    Les fronces s'obtiennent très facilement par des augmentations ou des diminutions. On donne du blousant au-dessus d'une ceinture d'un poignet de manches...

    Qu'il s'agisse d'augmentations ou de diminutions, il faut trouver la proportion à observer par un calcul de base sur les dimensions de la partie ample d'une part, et celles de la partie étroite d'autre part. On ajoute ou on supprime la moitié ou le tiers du nombre de mailles initial. Ces augmentations ou diminutions doivent se répartir à intervalles réguliers sur le nombre de mailles que l'on doit augmenter ou diminuer.





    2 commentaires

  • Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) Méthode des fils flottants

    3) Méthode du tissage


    1) Introduction :

    > Le tricot jacquard se caractérise par une composition de plusieurs motifs, avec au moins 2 couleurs par rang. Suivant les modèles de jacquard, les dessins ornent en totalité ou partiellement les tricots.

    > S'agissant de petits motifs, le plus souvent symétrique, on parle de tricots Shetland ; ils sont réalisés avec des fils du pays (nord de l'Écosse), qui se distinguaient à l'origine par des couleurs rappelant l'environnement particulier des îles.

    > Les motifs péruviens, reproduits sur les bonnets et ponchos andins répandus au moment de la période hippie, font également partir de la famille des jacquards.

    > Les motifs préconisés pour la réalisation d'un jacquard sont souvent dessinés sur une feuille de papier quadrillés, chaque carré représentant une maille et chaque ligne un rang. Plusieurs symboles sont employés pour représenter couleurs et motifs (voir Art."Tricotons de la couleur).

    > Manuellement, de nombreuses méthodes permettent de travailler le jacquard. Les changements de couleur se font sur l'envers, en cours de rang. Les motifs sont traditionnellement tricotés au point de jersey. On croise les fils à chaque changement de couleur pour éviter les trous dans le tricot.


    2) Méthode des fils flottants :

     > Pour les petits motifs ne dépassant pas 5 mailles, les fils de couleur suivent souplement et se croisent sur l'envers du travail, en flottant à chaque changement de couleur. On parle alors de jacquard simple.

    > On fait donc onduler le fil dont on ne se sert pas sur l'envers de l'ouvrage jusqu'au moment où il est utilisé.

    > Ne pas tirer sur les boucles ainsi formées en tricotant la maille suivante, car cela risque de resserrer le tricot.

    > On peut utiliser un fil dans chaque main :

    1 fil dans chaque main






    - Sur un rang endroit, tenir le fil de Col.A. dans la main droite et celui de Col.B. dans la main gauche.

    JACQ end 1


    Tricoter comme d'habitude le nombre de maille nécessaire avec le

    Col.A., en faisant courir le fil de Col.B., souplement, derrière les

    mailles, sur l'envers du travail.



    JACQ end 2


    Pour tricoter 1 maille avec Col.B., piquer l'aiguille droite dans la maille suivante, tirer une boucle à travers cette maille avec le fil tenu par la main gauche et faire courir le fil de la main droite, souplement, sur l'envers, jusqu'à ce qu'il soit utilisé.


    - Sur le rang suivant, le rang envers, tenir les fils comme pour le rang endroit.

     JACQ env 2

    Tricoter à l'envers le nombre de maille nécessaire avec le Col.A., en faisant courir le fil de Col.B., souplement, sur l'envers du travail qui se trouve face à soi.


    JACQ env 2


    Pour tricoter 1 maille à l'envers avec Col.B., piquer l'aiguille droite dans la maille suivante, tirer une boucle à travers cette maille avec le fil tenu par la main gauche et faire courir le fil de la main droite, souplement, sur l'envers, jusqu'à ce qu'il soit utilisé.



    > On peut aussi tenir les 2 fils de couleur dans sa main droite :

    Tricoter la première maille du rang avec les 2 fils de couleur.

    Positionner ces fils sur l'index droit.

    Les deux fils passent derrière l'ouvrage, mais un seul tricote la maille.


    3) Méthode du tissage ou "jacquard double" :

    > On l'utilise si l'espace entre 2 couleurs dépasse 5 mailles. Cette technique évite d'avoir de trop longues boucles qui ôtent de la souplesse au tricot.

    > Principe : les fils flottants sont pris toutes les 3 ou 4 mailles par le fil de travail. Les fils de couleur sont "tissés" à même le tricot, sur l'envers. Ils se croisent de manière permanente.

    Tissage 2> Piquer l'aiguille droite dans la maille. Poser le fil de fond sur la pointe de l'aiguille droite, tricoter la maille comme d'habitude sans tricoter le fil de fond.

    Ce fil non utilisé passe sous le fil qui va être tricoté et par-dessus l'aiguille gauche.



    Tissage 3


    À la maille suivante, le fil de fond sera pris.


    Sur les rangs envers, utiliser la même méthode pour prendre le fil.






    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique