• Le Matos


    Sommaire de la page :

    1) Le matériel de base

    2) Les aiguilles


    1) Le matériel de base pour débuter, plus quelques petits extras pour se faciliter le tricot :

    MATOS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    > Les épingles et une règle plate servent pour mesurer l'échantillon.

    > Le mètre-ruban permet de vérifier les mesures de l'ouvrage.

    > La calculatrice est indispensable pour réaliser ses propres échantillons et ses propres modèles de tricot.

    > L'aiguille à laine (ou aiguille à tapisserie à bout arrondi) est munie d'un chas très large et d'un bout rond pour éviter de dédoubler les mailles. Elle est utilisée pour assembler les différentes parties du tricot.

    Aiguilles à laine

     


    > Les anneaux-marqueurs déterminent une position dans le tricot : emplacement d'une augmentation, d'une diminution, le début d'un arrondi, les mailles d'une répétition. On les glisse sur l'aiguille, entre 2 mailles.

    Marqueurs

     

     

    > Le compte-rang est utile pour compter au fur et à mesure les rangs tricotés, surtout lors des augmentations et des diminutions. C'est un cylindre, généralement en plastique, que l'on pose à l'extrémité d'une aiguille.

    > Les aiguilles à torsades (ou aiguilles auxiliaires) sont des aiguilles courtes, pointues aux deux bouts, qui servent à mettre un certain nombre de mailles en attente pendant que l'on tricote les mailles suivantes. 2 versions : en -v- ou droites.

    > Le crochet est un outil fort pratique pour rattraper les mailles perdues (voir Art."À l'aide). On peut l'utiliser pour confectionner des bordures (voir Art."Les Finitions), assembler des pièces de tricot entre-elles.

    > La jauge mesure le diamètre des aiguilles, notamment circulaires, car il n'apparaît pas systématiquement sur celles-ci.

    > Les bobinettes permettent, lors d'un jacquard, d'éviter que les fils s'emmêlent. En effet, une fois enroulés sur des bobinettes, les fils restent bien séparés et pendent sur l'envers du travail jusqu'au moment de leur utilisation. Elles sont idéales pour tricoter des motifs ne nécessitant qu'une petite longueur de chaque coloris pour les différentes zones.

    Bobinettes

    Utiliser une bobinette par coloris, enrouler suffisamment de fil pour chaque zone et le dérouler peu à peu, au fur et à mesure pendant le tricot.


    > L'arrêt de maille, c'est pour les modèles où l'on doit laisser des mailles en attente. Une épingle à nourrice peut suffire pour un petit nombre de mailles à immobiliser.

    > Les ciseaux doivent être bien coupant.

     

    2) Les aiguilles : Il existe principalement 3 sortes d'aiguilles : les aiguilles droites, les aiguilles circulaires et les aiguilles à deux bouts.

    > Dans tous les cas, les aiguilles peuvent être faites en différents matériaux comme le bois, le bambou, le plastique ou le métal. Le choix d'un matériel plutôt qu'un autre est motivé par les caractéristiques recherchées par la tricoteuse ou le tricoteur. Par exemple, les aiguilles métalliques ou en bambou sont plus lisses que celles en bois ; cela peut être un avantage car le fil glissera plus facilement au augmentant ainsi la rapidité d'exécution du tricot. Cependant, il est plus facile d'échapper des mailles si les aiguilles sont trop lisses ; dans ce cas, il faut plus de friction et on choisira des aiguilles en bois.

    > D'autres caractéristiques : leur flexibilité / leur rigidité, le poids des aiguilles, leur coût...

    > Il existe aussi plusieurs longueurs d'aiguille : plus ou moins longues (30, 40 et 50cm pour les aiguilles droites ; 40, 60 et 80cm pour les aiguilles circulaires ; 20, 30 et 40cm pour les aiguilles à 2 pointes), on choisit en fonction de la matière que l'on préfère et du modèle que l'on tricote : courtes pour des chaussons, longues pour un pull.

    Aiguilles

    > Les aiguilles sont aussi caractérisées par leur diamètre ; elles

    portent toutes un numéro qui l'indique. Le diamètre détermine la

    grosseur des mailles. Des aiguilles plus grosses donneront un tricot

    plus lâche, tandis que des petites aiguilles donneront un tissu plus

    fin.

     

    De même, plus les aiguilles sont grosses et les mailles lâches, plus le tricot sera fluide et tombant ; plus les aiguilles seront fines et les mailles serrées, plus le résultat aura de la tenue.

    Le diamètre est donc un facteur primordial à considérer dans l'élaboration d'un tricot.

    > La forme de la pointe peut varier : certaines aiguilles offrant une forme pointue, légèrement concave, d'autres une forme plus arrondie et émoussée. Si l'ouvrage comporte des manipulations de mailles multiples (pts ajourés ou torsades) ou que l'on est suffisamment à son aise, on choisira de préférence une longue pointe effilée.

    > Les aiguilles droites :

    Aiguilles n8Pointues à un seul bout, elles permettent de réaliser des ouvrages à plat, en tricotant sur l'endroit, puis sur l'envers après avoir retourné le tricot.


    > Les aiguilles géantes (ou grosses aiguilles) vont du n°10 au n°25.

    Aiguilles géantes

    Ces aiguilles ne sont pas que réservées aux fils très épais : des fils fins donneront des textures aériennes, enveloppantes ; des fils épais permettront d'obtenir des tricots de bonne tenue.

    On peut créer sa propre épaisse de fil en travaillant plusieurs brins ensemble (voir Mod."Écharpe à capuche ou Mod."Gilet Arlequin) ; ces brins peuvent provenir d'un même fil ou d'un mélange de fils de couleur et/ou de textures différentes (comme des bandes de tissus, fils de laine, rubans...)

    > Les aiguilles circulaires :

    CIRCULAIRE Composées d'une paire de petites aiguilles droites reliées par un

    câble, elles permettent de tricoter en rond, sans couture (pull ou

    col) mais aussi à plat (notamment technique "en aller-retour").

    Voir Mod."Écharpe Tube.

     

     

    Astuce : pour que le câble devienne souple, on peut le tremper dans de l'eau chaude.

    Pour tricoter en rond avec des aiguilles circulaires, voir Art."En rond et rond.

    Pour faire un tricot plat sur une aiguille circulaire : la main gauche tient la pointe de l'aiguille avec la dernière maille montée, et la main droite, la pointe de l'aiguille avec la première maille montée.

    Tricoter normalement jusqu'à la fin du rang, puis tourner l'ouvrage pour travailler l'envers. Continuer à tricoter en aller-retour, alternativement à l'endroit et à l'envers.

    L'aiguille circulaire est plus pratique pour réaliser un ouvrage très grand (ponchos,châles...) car on peut y monter un plus grand nombre de mailles que sur une aiguille droite (voir Mod."Poncho carré).

    Leur diamètre n'apparaît pas dessus, or une fois leur emballage perdu, on peut le connaître grâce à une jauge à aiguilles.

    > Les aiguilles à deux bouts :

    2POINTES

     

    Pointues aux deux extrémités, elles sont utilisées pour des techniques spéciales, comme pour tricoter des tubes de faible diamètre (gants, chaussettes...).

    Voir Art."En rond et Rond.

    Dans ce cas, on utilise un jeu de 4 ou 5 aiguilles d'un même diamètre.

     

     

     

     



    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 08:40

    bonjour

    je suis une débutante ... je voudrais faire ce modèle à la machine  es ce possible ?

    merci de votre aide

    ps; vos tutos machine à tricoter m'ont beaucoup aider un grand merci

    cordialement

    2
    Dimanche 19 Octobre 2014 à 17:28

    Quel modèle ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :