• LAINE DE MOUTON


    Sommaire de la page :

    1) Introduction

    2) Les laines des différents moutons

    3) Soins et sélection des bêtes

    4) La tonte : on obtient de la laine brute

    5) La transformation de la laine brute :

    Tri  

    Lavage 

    Cardage 

    6) De la laine cardée à la filature :

    Défeutrage (en cours)

    Peignage 

    7) L'art de la filature 

    8) La teinture de la laine (en cours)


    Pelotes de laine














     

    1) Introduction :

    MOUTONS


    > La laine est une fibre naturelle d’origine animale.

    Cette fibre kératinique (= le poil) provient d’ovins (moutons, agneaux) mais aussi d’autres animaux tels que les chèvres du Cachemire, les lamas, les lapins…

     

    C’est une fibre textile fabriquée à partir de la toison de ces animaux. Les moutons donnent de la laine douce, épaisse et frisée ; certains lapins produisent des fibres désignées « Angora ».  Le nom des textiles obtenus est, en effet, déterminé par l’animal qui fournit sa laine : l’alpaga donne de la laine appelée l’Alpaga. Voir Art."Autres troupeaux.

    > Chaque animal produit une laine bien spécifique avec des caractères qui lui sont propres. En effet, la laine est une fibre discontinue formée de filaments dont la qualité et la longueur dépendent de la race et de l'âge de l'animal qui les a fournis. En règle générale, la fibre de laine de mouton est légère, souple, bon isolant, résiliente, chaude douce et résistante.

    Elle est, certes, appréciée pour sa chaleur, mais aussi pour son authenticité.

    Les caractéristiques générales de laine de mouton :

    - elle est un bon isolant thermique, notamment du fait qu'elle emprisonne près de 80 % d'air dans son propre poids. Elle absorbe facilement l'humidité (1 kg de laine contient environ 150 g d'eau).

    - elle est relativement étirable mais ne reprend que difficilement sa forme originelle.

    > Une fois la laine récoltée (ou tondue), elle est triée, lavée, cardée, défeutrée, peignée et enfin filée. Elle peut être traitée et teintée.

    Bref, après toutes ces transformations, les fibres de laine sont conditionnées sous forme de pelotes, galettes, écheveaux ou encore cônes (voir Art."Du fil à la pelote) ; elles sont prêtes à être utilisées dans tous les domaines du textile : tricot, vêtements tissés, tissus d’ameublement, tapis…

    Elles peuvent être mélangées avec d’autres fibres (végétales, chimiques…).

    > Il existe différents termes à connaître :

    - La "pure laine vierge" : l'appellation indique que la laine a été fabriquée directement à partir de poils d'animaux et non de vêtements de laine recyclés, et qu'elle n'a subi aucun traitement. Elle correspond à un produit auquel on n'a ajouté que 0,3% d'autres fibres.

    - La "laine vierge" : contient au maximum 7% d'autres fibres non animales.

    Pure laine


    - La "pure laine" est pure à 100%, mais est obtenue par la filature de tissus de laine.


    > La laine est un bel exemple de développement durable (excepté pour l'élevage intensif) : élevage des moutons au grand air, transhumances estivales, récupération de la laine des moutons élevés pour la viande... Seul le traitement de la laine peut être éventuellement polluant, cela dépend du procédé de lavage de la laine brute (au chlore ou non).

    C'est la seule fibre au monde dont le recyclage soit organisé, ainsi la laine jetée est remise dans le cycle de production, la laine recyclée est appelée laine cardée et est indiquée sur l'étiquette de composition des produits. Seulement, cette matière est sous-exploitée dans la mode, elle trouve donc d'autres débouchés comme l'isolation des maisons.

    > La zootechnie, ensemble des sciences et techniques mises en œuvre dans l'élevage des animaux pour l'obtention de produits ou de services à destination de l'homme,  permet l'amélioration de la quantité et de la qualité de laine produite.

    > À noter que, par extension, le mot « laine » est aussi utilisé pour désigner d'autres matériaux, souvent d'origine minérale ou fabriqués par synthèse chimique, présentant des caractéristiques communes, comme leur pouvoir isolant ou leur apparence, et utilisés par exemple dans le bâtiment : laine de verre et laine de roche.


    2) Les laines des différents moutons :

    > Le nom de laine sert à désigner différentes fibres textiles naturelles issues de la toison d’animaux comme le mouton, la chèvre angora ou l'alpaga.

    Sans autre précision, ce mot désigne la fibre issue de la toison du mouton. Les autres types de lainage s’en distinguent par un nom plus précis.
    Par exemple :
    • la laine mohair est élaborée à partir des poils de la chèvre angora
    • le cachemire est fabriqué à partir des poils de la chèvre dite cachemire
    • l'Angora désigne la toison du lapin albinos ou du lapin angora.

    D’autres animaux encore fournissent des laines diverses, notamment le lama, l'alpaga, le guanaco, la chèvre cashgora, le chameau domestique ou le yack.

    Voir Art."Autres troupeaux.

    > Les différents types de laines proviennent de la toison de plusieurs races d'ovins, chacune ayant ses caractéristiques propres :

    Belle perm'


     

    La laine de mouton est bouclée, belle perm’ !



    > La laine classique, la plus répandue, provient de la toison du mouton, et pour les plus belles qualités du moutons mérinos.

    Les qualités de finesse, frisure, douceur, souplesse, élasticité, solidité, chaleur font la valeur de la laine.

    En effet, grâce à la structure alvéolée de ses fibres microscopiques qui crée de petites poches d'air, elle constitue un excellent isolant : chaud en hiver, frais en été. Elle offre une grande capacité d'absorption de l'humidité (idéale pour la fabrication des chaussettes).

    De plus, elle s'imprègne très facilement de teinture, ce qui permet une riche déclinaison de couleurs, et se caractérise par une grande résistance. Capable de s'étirer et de se contracter à de multiples reprises, elle reprend toujours sa forme.

    La laine de mouton s'utilise pour tout type de techniques : aiguilles, crochet, tissage... car elle est très facile à manipuler.

    Le lambswool est une laine d'agneau.

    Bande d'agneaux


    Elle est très douce et chaude, mais feutre facilement : on la

    mélange souvent à des fibres plus longues pour diminuer le

    boulochage.


    Elle est plus chère que la laine de mouton.

    Agneaux jumeaux


    Cette laine provient uniquement de la première tonte des agneaux,

    âgés de 6 à 7 mois.

     

    > La Mérinos est considérée comme la référence par excellence.

    Mouton Mérinoe d'Australie


    Fine, douce, et très élastique, elle provient du mouton mérinos,

    élevé en grand nombre en Australie et en Nouvelle-Zélande.




    Longues et brillantes, ses fibres permettent de réaliser des tricots d'une souplesse et d'une beauté exceptionnelles.

    Pelote mérinos


    Elle porte le label Woolmark, c'est la garantie d'un tricot raffiné.




    > La Shetland est une laine traditionnelle à 2 fils.

    Moutons Shetland


     

    Elle provient d'une race de moutons petits et résistants des îles

    de Shetland (Nord de l'Écosse).

     

     

    Ils donnent un fil classique mais duveteux, facile à tricoter, de bon rendement.

     Cette laine rustique, très solide, est parfois huilée pour la réalisation des pulls du même nom, tricots portés par les marins pêcheurs. Autrefois limitée aux tons naturels des moutons (écru, gris, brun, blanc), elle se décline aujourd'hui dans une superbe gamme de couleurs. 

    On la trouve généralement dans la qualité sport ou layette.

    Mais, elle peut aussi être "tweedée", le fil comportant alors des petites boules de couleur.

    Dans les îles Shetland, cette laine est commercialisée en petits écheveaux ; on y fabrique également de très beaux tissages appelés Harris Tweed.

     

    > L'islandaise est une laine rustique et traditionnelle à 1 fils.

    Mouton islandais


    Avec ses tons naturels, elle servait à tricoter en rond des pulls à motifs fantaisie en empiècement arrondi. De nos jours, on la trouve dans des couleurs chatoyantes ou mouchetées et dans une qualité un peu plus légère.

     

    3) Soins et sélection des bêtes :

    > La toison blanche de l’agneau et du mouton se salit peu à peu de transpiration, de boue, de crottes et de nourriture.

    LAINE DE MOUTON


    Sa couleur devient vite brunâtre.


    Une à deux fois par an, les moutons prennent un bain, avec un produit désinfectant qui prend soin de leur toison et tue les parasites. 

    > Les animaux sont sélectionnés pour leur laine suivant trois principaux critères :

    - La race des moutons détermine la résilience de la laine.

    - Le mode d’élevage plein air extensif (si possible en agriculture biologique), garantit la résistance de la fibre pour le cardage mécanique : cette caractéristique est intimement liée à la santé des animaux.

    - Aucun traitement anti-parasitaire externe ne doit être appliqué sur les animaux dans les 6 mois précédant la tonte.


    4) La tonte : on obtient de la laine brute :

    > La première étape de fabrication de la laine est la tonte des moutons.
    La toison ainsi coupée se tient d'une seule pièce et fournit les fibres qui sont à l’origine des lainages.

    Les différentes parties de la toison sont classées en lots suivant leur qualité.
    Elles sont pliées et roulées en balles pour être acheminées vers les usines textiles chargées de les transformer en fils.

    A noter : l’Australie est le premier producteur mondial de cette laine, appelée laine brute.

    > La récolte : la tonte permet de récupérer des laines vivantes (issues d’animaux vivants) ; elles gardent ainsi leurs propriétés plusieurs dizaines d’années.

    Le mouton est tondu une fois par an, toutes les laines sont issues de la tonte qui a lieu entre janvier et juin. Les tondeurs professionnels déshabillent en moyenne 150 brebis par jour.

    Matos tonte


    > Le matos : la tondeuse électrique / les vieux ciseaux.





    Tonte à la machine 


    > Tonte avec la tondeuse électrique.


    Tonte ciseaux


    > Tonte avec les ciseaux.


    Le tondeur de mouton tond la toison d’une seule pièce, il commence par les pattes et poursuit avec le reste du corps :

    Etape tonte 1Etape tonte 2Etape tonte 3Etape tonte 4








    La toison d’un seul mouton pèse environ 3 kilos ; l'animal lui doit se sentir plus léger :

    Toison mouton

    Mouton tondu










     

    5) La transformation de la laine brute :

    LE TRI :

    Bac de laine triée 

     

    > La laine recueillie lors de la tonte doit être triée selon sa longueur et son épaisseur.



    Telle sorte de laine sera utilisée pour le tricot, telle autre servira à fabriquer des lainages :

    LAINE tapis


    - de la laine épaisse et résistante pour les tapis.



    LAINE bébé


    - de la laine fine et douce pour les vêtements de bébé.



    LAINE chaussettes


    - de la laine fine, douce et courte pour des chaussettes.


    LAINE pull


    - de la laine douce et épaisse pour les pulls et tailleurs.


    > Les toisons triées manuellement permet d’éliminer les parties souillées ou brûlées par le soleil (ventres, cous, pointes des gigots, échines).

    > La laine est ensuite conditionnée dans des ballots appelés « curons » puis elle est stockée sur palettes dans un local sec et aéré en attendant le lavage.

    sac 1 LAINE DE MOUTONsac 2 LAINE DE MOUTON






     Chaque sac de laine pèse environ 170 kilos.

     > La laine, une fois triée et emballée dans les sacs, est envoyée à l’usine : la lainerie.

    > Pour répondre à la question : "si on ne tond pas le mouton, ça fait quoi ?"

    Voici la réponse en image :

    Mouton pas tondu


    Voici un mouton mérinos néo-zélandais qui n'a pas été tondu pendant 6 ans !

    Il est connu et s'appelle Shrek.



    LE LAVAGE DE LA LAINE :

    > La toison des moutons présente un nombre important de corps étrangers et d'impuretés qui peuvent représenter jusqu'aux deux tiers de son poids (graisse, terre, sable, paille, graines et chardons). C’est pourquoi la laine brute est d'abord trempée, lavée et séchée.

    LAINE brute


    > La laine tondue arrive donc dans des sacs, elle sent mauvais et est très sale.


     

    > Le dépoussiérage : une des particularités de la fibre de laine est de ne pas retenir la poussière.

    DépoussiérageAfin d’éliminer celle-ci, on fait tourner la laine à grande vitesse dans un « battoir ». Un système de double paroi permet, grâce à un aspirateur, de récupérer la poussière libérée par la laine à travers des grilles. Des dents fixes permettent en même temps, d’assurer une préouverture de la matière.


     

    > La laine brute traverse plusieurs bains d’eau chaude (entre 55 et 60 °C).

    Laverie


    Elle est tour à tour dessuintée par du carbonate de soude, puis du savon dans des bacs en circuit fermé. Elle est enfin rincée à l’eau claire dans un bac en circuit ouvert.



    On obtient :

    LAINE lavée


     



    > Après un essorage, elle est séchée dans une étuve puis recueillie dans une presse qui la conditionne en balles de 60 kilos.

    Laverie2> Les laveurs de l'Allier (Souvigny) et de la Haute Loire (Saugues) ont maintenu et modernisé leurs unités de lavage de laine qui comptent parmi les 3 dernières de France. Contribuer à maintenir leur activité permet de sauvegarder leur savoir faire.

     

    LE CARDAGE :

    Cardage à la main> Une fois propres, les brins de laine doivent être démêlés : c’est le cardage qui se pratique avec une paire de peignes à dents courbées, avec lesquels on effectue une série de va-et-vient, après avoir placé de la laine entre les deux. Les cardes sont montées sur un banc de bois. Cela permet aussi d’enlever les petits bouts de plantes qui seraient restés accrochés à la laine.


    > A l’usine, l’opération suivante est aussi le cardage qui a pour but de démêler et de paralléliser les fibres. Celles-ci sont ensimées, c'est-à-dire imprégnées d'une émulsion facilitant le démêlage avant de passer dans la carde.

    Machine de cardage  

    Il s’agit de tambours garnis de très fines pointes d'acier, qui tournent à grande vitesse pour diviser et paralléliser les fibres de laine et en ôter les éventuelles impuretés végétales.
    Les fibres sortent de la carde sous la forme d'un ruban continu et homogène appelé "ruban de carde". 


    Cette machine doit être réglée de manière à ne pas briser les fibres, ce qui leur ferait perdre leur capacité de ressort (résilience).

    La laine passée au « loup » est dite « en flocons ». On obtient un fil duveteux appelé "fil cardé".

    > A savoir : le mot de cardage dérive de "chardon" car, jadis, les bergers frottaient les toisons avec des bouquets de chardons pour nettoyer et assouplir la laine.

    LE DÉFREUTRAGE :

    LE PEIGNAGE :

    > Suivant l'usage auquel la laine est destinée, elle subit différentes opérations :
    - les laines fines sont peignées avant d'être transformées en fil, les fibres courtes sont alors éliminées ; cela permet d’obtenir un fil plus lisse appelé "fil peigné" et donc des tissus et des tricots d'aspect fin.
    - les laines de plus gros diamètre sortent de la carde sous forme de mèches fines qui sont directement transformées en fil, sans passer par l’étape du peignage ; ces laines cardées donnent des tissus et des tricots d'aspect plus rustique.

     

    7) L'art de la filature :

    > Pour pouvoir fabriquer des vêtements de laine, on doit d’abord en faire du fil. On appelle cette opération « filer » la laine.

    > L'art de la filature, dont les origines remontent aux débuts de l’humanité, consiste à confectionner des fils à partir de filaments discontinus et irréguliers :

    Filage à la main 1Filage à la main 2Filage à la main 3





    > De manière artisanale, le filage s’effectue à la main, à l'aide d'un fuseau ou d'un rouet.

    Rouet


    En tirant la laine et en la faisant tourner sur elle-même, on obtient

    du fil. Pour faire cela, on a besoin d’un rouet : à l’aide d’une pédale

    on fait tourner la roue, qui elle-même entraîne la bobine sur

    laquelle le fil s’enroule.




      

    > A l'usine, ce sont de grosses machines qui filent la laine :
    Machine à filer 1Machine à filer 2Machine à filer 3







    Pour obtenir des qualités de solidité, d'élasticité, de régularité et de grosseur, on fait subir à la laine des étirages successifs par les métiers à filer.

    La mèche ou le ruban de carde sont ainsi amenés à une grosseur qui peut être 400 fois moindre.

    Le fil subit également une torsion de manière à ce que le fil résiste à la cassure sous tension. Elle peut être faite dans les deux sens, ce qui donne des torsions en S ou en Z.

    Il est associé avec un ou plusieurs autres fils pour le rendre plus solide et plus régulier.
    Les fibres de laine épaisse sont transformées en fils très fins (photo2).

    Ensuite, on enroule 2 ou 3 fils ensemble (photo3).

    On obtient des rouleaux de fil :

    Rouleaux de fil






     

    8) La teinture de laine :

    > La laine de mouton est naturellement blanche et écrue.


    Pot de teinture


    La teinture synthétique des fils, dans des bains de solution

    colorante, peut intervenir à différents stades de la fabrication du

    fil :

    • soit après le lavage

    • soit sur les rubans de carde (avant la filature)

    • soit sur les fils

    • soit après le tissage ou le tricotage des fibres.

     


    > Les lainages ainsi obtenus sont utilisés dans tous les secteurs de l’industrie textile : tricot, vêtements tissés, chaussures, tissus d'ameublement, tapis… etc.




    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    sido06400
    Vendredi 31 Mai 2013 à 18:59

    super j avais un devoire a fair sur les laine est sa ma vraiment aider

    2
    tetenlaine Profil de tetenlaine
    Vendredi 31 Mai 2013 à 19:54

    J'en suis ravie !

    3
    Gudrun
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 14:32
    Bonjour
    Attention le fait de ne pas muer (perdre sa laine a chaque printemps) est une caractéristique qui a été sélectionnée par l'homme les moutons sauvages (mouflons) perdent naturellement leur toison.. Les races de mouton que l'homme a sélectionné ne sont plus viables dans la nature et schreck a été trouve pacte qu'il ne pouvait plus se déplacer et serait sans doute mort de faim... Bonne journee
    4
    Lundi 11 Novembre 2013 à 15:13

    Merci pour ces précisions, Gudrun.

    Têt'en Laine

    5
    Louvier Jacqueline
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 19:22

    j'aimerai acheter de la laine prête à filer , c'est pour une fête des mêtiers d'antan, où puis je m'adresser

    6
    lapetitefermière
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 18:24

    Bonsoir,

    Bravo votre blog est Super !!!

    La laine traverse plusieurs bains d'eau chaude : elle ne subit pas un choc thermique ? la chauffer vous avant de la mettre dans l'eau chaude ?

    Quel savon utiliser pour la laver ?

    Le carbonate de soude : est ce bien ce qu'on appelle Bicarbonate ?

     

    Merci

    cdt

    7
    Ithaquehellas
    Lundi 10 Février à 10:42

    Votre article est très instructif et très complet. J'ai décidé de ne plus donner ma laine, mais de la faire laver dans une des deux laveries de France afin de l'utiliser en tissages ou autre chose : l'avenir le dira ! Mes brebis font une magnifique toison biologique chaque année et c'est la mort dans l'âme que je devais m'en séparer. Maintenant, c'est décidé, j'apprends à tisser, sûrement à Val Grisanche où on met en valeur la laine de la Vallée d'une façon extraordinaire ou ailleurs, je me trouve un métier à tisser et je me lance...grâce à Neige, Petite Brune et Etoile et à tous ceux et toutes celles qui m'aideront!

    8
    Mardi 11 Février à 17:49

    Très bonne initiative !

    Bons travaux de tissage.

    Têt'en Laine

    9
    Rouffet
    Samedi 9 Août à 18:10

    très bien fait mais manque terriblement des photos pour nous montrer les résultats!

    10
    Spandelles
    Mercredi 10 Septembre à 16:13

    bonjour

    Je suis maire d'un village de montagne dans les pyrénées.

    Nous aimerions remettre en place une filature, partir de la base( lavage, cardage, etc...) jusqu'a la vente

    J'ai besoin d'aide pour trouver des machines

    Pour le savoir faire nous avons les personnes, mais il faut que je reconstitue les machines.

    Sincerement, nous cherchons de l 'aide, ecrivez moi, je vous donnerez mon tel 

    Par avance merci     

    11
    abd al majid
    Mardi 2 Décembre à 18:13

    Comment kg équivaut Taa laine  lavée net \ km Coût 170 kg et portant manchon sac de réservoir

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :